Fonctionnement et description


Effet de protection

La norme DIN VDE 0100, partie 720 exige pour les « locaux techniques à risque d'incendie » de prendre des dispositions préventives contre les incendies dus à des défauts d'isolement. On distingue la surveillance :

  • contre les incendies dus aux courts-circuits

  • contre les incendies dus aux défauts à al terre

  • de l'écartement de sécurité (uniquement pour les câbles).

La protection contre les incendies dus aux courts-circuits est assurée par des dispositifs de protection contre les surintensités, celles contre les incendies dus aux défauts à la terre par des dispositifs différentiels.

La norme prescrit d'utiliser exclusivement des dispositifs différentiels dont la sensibilité n'excède pas 0,5 A.

Il n'est pas conseillé d'aller jusqu'à cette limite supérieure.

La protection optimale est assurée par des appareils de sensibilité maximale de 0,3 A.

La protection complémentaire contre les incendies procurée par dispositifs différentiels ne devrait pas être limitée aux locaux techniques à risque d'incendie mais être appliquée de façon générale.

Constitution et fonctionnement des dispositifs de protection différentielle

Un dispositif de protection différentielle se compose de 3 groupes fonctionnels principaux:

  1. Transformateur de courant sommateur assurant la saisie du courant de défaut

  2. Déclencheur convertissant la grandeur de mesure électrique en un ordre mécanique de décliquetage

  3. Mécanisme de coupure des contacts


Transformateur de courant sommateur embrasse tous les conducteurs participant à la circulation du courant, donc aussi le neutre.

En l'absence de défaut, les effets magnétisants des conducteurs parcourus par le courant se compensent mutuellement car, selon la loi de Kirchhoff, la somme vectorielle de tous les courants est nulle.

Il ne subsiste pas de champ magnétique résiduel susceptible d'induire une tension dans l'enroulement secondaire.

En revanche, si un défaut d'isolement donne lieu à la circulation d'un courant de défaut, il se produit un déséquilibre donnant naissance à un champ magnétique résiduel dans le tore du transformateur de courant.

De ce fait, une tension est générée dans l'enroulement secondaire, tension qui par l'intermédiaire du déclencheur et du mécanisme de coupure provoque l'ouverture du circuit qui est le siège du défaut d'isolement.

Ce principe de déclenchement fonctionne indépendamment de la tension du réseau et n'exige pas de source d'alimentation externe.

C'est une des raisons du haut niveau de protection procuré par les dispositifs différentiels conformes à DIN VDE 0664.

C'est en effet le seul moyen de garantir la conservation du plein effet protecteur du dispositif différentiel en présence d'un défaut dans le réseau, par ex. coupure d'une phase ou du neutre.

Bouton test

Le bouton test qui équipe chaque dispositif différentiel permet de vérifier l'aptitude au fonctionnement du dispositif différentiel. La manœuvre du bouton test génère artificiellement un courant de défaut qui doit provoquer obligatoirement le déclenchement du dispositif différentiel.
Il est recommandé de procéder à un tel contrôle au moment de la mise en service de l'installation et ensuite à intervalles réguliers, par ex. tous les 6 mois.

On respectera aussi les fréquences de contrôle spécifiées dans les normes et recommandations (par ex. les prescriptions de prévention des accidents).

La tension d'emploi minimale pour le fonctionnement du dispositif de test est de 100 V AC (gammes 5SM).

Raccordement tripolaire

Les dispositifs différentiels tétrapolaires peuvent également être utilisés dans des réseaux tripolaires. Le raccordement doit être effectué aux bornes 1, 3, 5 et 2, 4, 6.
Le bouton test n'est opérationnel que si les bornes 3 et N sont pontées.

Aperçu de la gamme