Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Siemens achève sa réorganisation

  • Siemens est en bonne voie d’atteindre ses objectifs pour l’exercice fiscal 2015 dans un contexte économique de plus en plus difficile

  • Les mesures visant à réduire durablement les frais généraux d'un milliard d’euros d’ici 2016 ont été avalisées par les représentations syndicales

  • La Division Power and Gas s’emploie à améliorer sa rentabilité à long terme dans un contexte de consolidation

  • La restructuration des activités sous-performantes a été lancée

  • La réorganisation structurelle de l’entreprise est largement achevée

  • Focus sur la croissance, l’innovation et l’amélioration continue de la rentabilité

Un an après la présentation de son programme Vision 2020, Siemens poursuit la mise en œuvre de son concept de réorganisation stratégique. Comme annoncé, Siemens a informé son Conseil de surveillance ainsi que les comités des représentants des travailleurs sur les prochaines étapes de son plan visant à améliorer durablement la rentabilité du groupe. Elles comprennent des mesures pour augmenter la rentabilité de l’activité de production d’énergie de la Division Power and Gas et une série de mesures supplémentaires pour restructurer les activités chroniquement peu rentables. « Avec ces mesures, nous aurons largement achevé la réorganisation structurelle du groupe », a déclaré Joe Kaeser, Président et CEO de Siemens AG.

La réorganisation affectera environ 4 500 postes supplémentaires dans le monde, dont 2 200 en Allemagne selon les prévisions actuelles. En février 2015, Siemens avait annoncé la suppression de quelque 7  800 emplois dans le monde – dont près de 3 300 en Allemagne – dans le cadre de son programme de rationalisation des fonctions administratives. Après les discussions avec les représentants syndicaux, le chiffre des suppressions d’emplois en Allemagne a été ramené à environ 2 900.

Parmi les mesures envisagées pour la Division Power and Gas, Siemens prévoit notamment le regroupement de la vente, des investissements supplémentaires de l’ordre de 100 millions d’euros dans la recherche et le développement, une optimisation de la structure du portefeuille et un resserrement des coûts.

Ces mesures doivent répondre à un environnement toujours difficile sur le marché mondial de la production d’énergie. La Division Power and Gas est confrontée, entre autres, à des changements de réglementation, une érosion massive des prix, une concurrence agressive et des surcapacités régionales.

L’entreprise a également annoncé d'autres plans de restructuration des activités à faible marge. En plus des mesures déjà adoptées, Siemens implémentera avec rigueur, d’ici la fin de l’exercice fiscal 2016-2017, une série d’objectifs et de business plans clairement définis. Ils ont été arrêtés au cours des derniers mois au terme de discussions avec les managers responsables de ces activités depuis le 1er octobre 2014.

La mise en œuvre de la réorientation stratégique présentée dans Vision 2020 a commencé au début de l’année fiscale en cours, le 1er octobre 2014. Ce programme vise essentiellement à recentrer les activités de Siemens vers les domaines porteurs de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation, à cibler encore davantage son portefeuille et à prendre des mesures concrètes et durables pour améliorer l’efficacité opérationnelle du groupe.

Siemens AG (Berlin et Munich) est un leader mondial dans le domaine de l’ingénierie. Symbole d’excellence, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence internationale depuis plus de 165 ans, la société est active dans plus de 200 pays et se concentre sur les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la transition numérique. Géant mondial des technologies écoénergétiques permettant d’économiser les ressources, Siemens est le n° 1 de la construction d’éoliennes offshore, un des principaux fournisseurs de turbines à cycles combinés pour la production d’énergie et de solutions de transport de l’énergie, et un pionnier des solutions d’infrastructure ainsi que de l’automatisation et des logiciels industriels. Siemens est également leader dans le domaine de l’imagerie médicale – systèmes de scanner et d’imagerie par résonance magnétique –, des diagnostics de laboratoire et de l’informatique médicale. Au cours de l’exercice fiscal 2014 (clôturé le 30 septembre), le chiffre d’affaires des activités poursuivies s’est élevé à 71,9 milliards d’euros, pour un résultat net de 5,5 milliards d’euros. Fin septembre 2014, l’entreprise employait quelques 357 000 personnes dans le monde. Pour de plus amples informations, consultez le site : www.siemens.com.