Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Airbus Group et Siemens concluent un accord de coopération à long terme dans le domaine des systèmes de propulsion hybride électrique

  • Les deux entreprises ont décidé de s’associer pour les développer

  • Elles ont mis en place une équipe de développement commune de 200 personnes

  • Objectif : faire progresser l’innovation autour de l’électromobilité dans l’aérospatiale

Airbus Group et Siemens ont conclu un accord de coopération dans le domaine de la propulsion hybride électrique. Les CEO des deux entreprises, Tom Enders et Joe Kaeser, ont lancé un projet commun de grande ampleur centré sur l'électrification de l'aviation. L’objectif consiste à démontrer la faisabilité technique de divers systèmes de propulsion hybride électrique à l’horizon 2020. Les deux groupes investiront des sommes considérables dans ce projet et ont déjà mis en place une équipe de près de 200 personnes pour renforcer la position dominante de l’Europe dans l’innovation et le développement d’aéronefs à propulsion électrique.

« Les moteurs électriques hybrides constituent l’un des plus grands défis industriels de notre époque, dans l’optique d’une aviation propre. En quelques années, avec nos partenaires industriels et gouvernementaux, nous avons enregistré des progrès époustouflants dans ce domaine, qui se sont traduits l’an dernier par la première traversée de la Manche de notre prototype E-Fan 100 % électrique. Nous remercions tout particulièrement le gouvernement de Bavière et Madame la ministre Ilse Aigner pour le soutien qu’ils nous ont apporté ici, à Ottobrunn », a déclaré Tom Enders, CEO d’Airbus Group. « Nous sommes convaincus que d’ici 2030, il sera possible de faire voler un avion de moins de 100 sièges avec un système de propulsion hybride et nous sommes déterminés à explorer cette possibilité avec des partenaires de classe mondiale tels que Siemens. »

« En nous lançant dans la technologie hautement innovante de la propulsion aéronautique, nous écrivons une nouvelle page de l’histoire de la mobilité électrique. La collaboration avec Airbus Group offre de nouvelles perspectives à notre entreprise et nous ouvre encore davantage à l’innovation disruptive », a ajouté Joe Kaeser, président du Directoire et CEO de Siemens AG. « Ce projet important sera mené sous l’égide de notre département « Innovation AG ». Comme indiqué précédemment, cette entité a pour vocation d’identifier les nouvelles tendances et d’y investir, en coopération avec des partenaires à la pointe de l’innovation, afin de développer des activités prometteuses pour l’avenir. Ces partenaires peuvent être des entrepreneurs issus du vivier Siemens, des start-ups externes ou des sociétés établies. »

Les systèmes de propulsion hybride électrique sont en mesure de diminuer sensiblement la consommation de carburant ainsi que le bruit des avions. L’Union européenne s’est engagée à réduire ses émissions de CO2 de 75 % d’ici 2020 par rapport à 2000, un objectif ambitieux que les technologies conventionnelles ne permettront pas de réaliser.

Airbus Group et Siemens ont décidé de s’unir pour développer des prototypes de divers systèmes de propulsion dans des puissances allant de quelques centaines de kilowatts à plus de 10 mégawatts, permettant d’effectuer de courts trajets locaux avec des avions de moins de 100 places, des hélicoptères ou des drones ainsi que des vols classiques de courte et moyenne distance.

Les deux groupes, associés au constructeur autrichien Diamond Aircraft, ont déjà présenté un avion hybride en 2011. Siemens a conçu depuis un moteur d’avion électrique délivrant cinq fois plus de puissance pour un poids identique.

Airbus Group a acquis une expérience opérationnelle dans l’aviation électrique avec l’E-Fan, en 2014, un biplace tout électrique destiné à l’apprentissage des pilotes. Ce succès a été réalisé en coopération avec plusieurs partenaires industriels et avec l’appui solide du gouvernement français.

Grâce au futur site E-Aircraft System House à Ottobrunn/Taufkirchen, Airbus disposera de capacités plus étendues pour accélérer le développement de composants et de technologies système.

Siemens a pour sa part l’intention d’étendre ses activités dans le domaine des systèmes de propulsion hybride électrique pour l’aéronautique. Les deux partenaires ont conclu un accord de développement exclusif dans certains secteurs de développement. Ils continueront à travailler en parallèle avec leurs partenaires actuels sur des projets de petits avions de moins de 20 sièges.

Ce communiqué de presse ainsi que des photos et d’autres documents relatifs à l’événement du 7 avril sont disponibles sur le site :


11/04/2016