Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Résultats financiers de Siemens AG au 2e trimestre 2013 : tableau mitigé, concentration sur la réalisation des objectifs

For the trade/business and financial press
Munich, 02.05.2013

"Les résultats du second trimestre sont mitigés. Tandis que les commandes ont clairement augmenté, nous avons encore des défis à relever au niveau du chiffre d'affaires et des bénéfices. C’est pourquoi, nous nous concentrons davantage encore sur les facteurs qui sont entre nos mains : nous déployons rigoureusement le programme Siemens 2014."
Peter Löscher, Président et Chief Executive Officer de Siemens AG

Sur le plan financier :*

  • Au deuxième trimestre, les commandes ont augmenté de 20 % à 21 451 milliards d'euros, principalement grâce à d'importantes commandes. Le rapport valeur au livre/valeur du marché a été de 1,19 et le carnet de commandes est passé à 101 milliards d'euros à la fin du trimestre. Le chiffre d'affaires du deuxième trimestre s'élève à 18,011 milliards d'euros, soit un recul de 7 % par rapport à la même période de l'exercice précédent.

  • Le résultat total des secteurs a baissé à 1,374 milliard d'euros, principalement en raison de la baisse des bénéfices dans les secteurs Industry et Infrastructure & Cities.

  • Le résultat des activités poursuivies a enregistré une légère hausse à 982 millions d'euros. A titre de comparaison, au cours de la même période de l'exercice précédent, une perte en capital de 640 millions d'euros avait été enregistrée à la suite de la restructuration de NSN.

  • Le bénéfice net s'est amélioré (1,030 milliard d'euros) notamment grâce à une contribution positive d'activités non poursuivies. Le BNPA de base correspondant est de 1,20 euros, en hausse de 1,03 euros par rapport à la même période de l'année précédente, grâce au rachat d'actions entre les périodes considérées.

  • Par rapport au second trimestre de l'an passé, le flux de trésorerie disponible des activités poursuivies est passé de 532 millions d'euros à 1,375 milliard d'euros.

* A la fin du second trimestre, l'activité solaire de Siemens ne remplissait plus les conditions pour être classée comme activité non poursuivie par l'IFRS. Elle a dès lors été reclassée en activité poursuivie et ses résultats sont repris dans ceux du secteur Energy. Les résultats des périodes antérieures sont présentés selon une base comparable. Siemens a toujours l'intention de quitter le secteur solaire.