Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Résultats financiers du second trimestre : chiffres en demi-teinte, perspectives confirmées

Les résultats financiers de Siemens AG pour le second trimestre ont été communiqués à la presse aujourd’hui. En voici les grandes lignes.

For the trade/business and financial press
Munich, 07.05.2014

  • Hausse de 12 % du résultat net à 1,2 milliard d’euros

  • Progression du chiffre d’affaires de 1 %, recul des entrées de commandes de 10 % (sur une base comparable)

  • Ratio entrées de commandes/chiffre d’affaires de 1,06 – Carnet de commandes record de 103 milliards d’euros

  • Croissance des commandes et du chiffre d’affaires plombée par un euro fort

Joe Kaeser, Président et Chief Executive Officer de Siemens AG
« Le deuxième trimestre a montré que nous avons encore beaucoup à faire pour améliorer notre performance opérationnelle. Néanmoins, nous sommes sur les rails pour atteindre nos objectifs sur l’ensemble de l’exercice. »

Principaux éléments financiers :

  • Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre est en baisse de 2 % par rapport à la même période de l’année précédente, ce qui représente néanmoins une augmentation de 1 % sur une base organique, hors effets de devise et de portefeuille.

  • Les entrées de commandes sont en recul de 13 % par rapport au même trimestre de l’exercice précédent, qui avait affiché une augmentation substantielle en volume à la suite de commandes importantes. Sur une base organique, la baisse des commandes est de 10 % comparativement à l’exercice précédent. Le ratio entrées de commandes/chiffre d’affaires de Siemens (book-to-bill) s’établit à 1,06 pour le deuxième trimestre, pour un carnet de commandes (backlog) record de 103 milliards d’euros.

  • La marge opérationnelle totale des Secteurs a grimpé de 16 %, à 1,566 milliard d’euros, dopée par la forte hausse du résultat d’Infrastructure & Cities. Le bénéfice des activités poursuivies a progressé de 19 %.

  • Le résultat net est ressorti à 1,153 milliard d’euros au deuxième trimestre, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’année précédente. Le résultat par action non dilué (EPS) est de 1,33 euro.

  •  Le flux de trésorerie disponible des activités poursuivies se chiffre à 1,390 milliard d’euros, en légère hausse par rapport au 1,360 milliard d’euros du deuxième trimestre de l’exercice précédent.