Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Le Siemens Digital Factory Tour présente la production du futur

  • Avec la « Digital Enterprise », Siemens offre des solutions évolutives conçues pour permettre aux entreprises de toutes tailles d’effectuer la transition vers l’Industrie 4.0, tant dans l’industrie manufacturière que dans l’industrie des procédés

  • La « Digital Enterprise » se compose de quatre éléments : Software and Automation Portfolio, Industrial Communication, Industrial Security et Industrial Services

  • Les clients industriels qui souhaitent évoluer vers l’usine du futur peuvent commencer par l’un de ces éléments, en fonction de leurs besoins, à n’importe quel niveau de la chaîne de valeur

  • La « Digital Enterprise » optimise les délais de commercialisation, la flexibilité, la productivité, l'efficacité et la qualité

  • Le Siemens Digital Factory Tour, qui présente ces solutions dans un cadre interactif, fait halte à Huizingen après s’être arrêté aux États-Unis, en Chine, en Suède et en Allemagne

La digitalisation de l’industrie soulève de nombreux défis : les entreprises doivent commercialiser de nouveaux produits dans des délais toujours plus courts, de manière efficace, sûre et éco-énergétique. La fabrication sur mesure et l’évolution sans cesse plus rapide des environnements exigent un degré élevé de flexibilité. Pour son futur, l’industrie doit aussi pérenniser son rôle de moteur de notre économie. Comment les entreprises du secteur vont-elles pouvoir continuer à évoluer et à se démarquer dans les prochaines années ?

Avec la « Digital Enterprise », Siemens propose un portefeuille de solutions conçues pour réaliser la transition vers l’Industrie 4.0. La « Digital Enterprise » se compose de quatre éléments : Industrial Software and Automation Portfolio, Industrial Communication, Industrial Security et Industrial Services. Elle a pour vocation d’aider les entreprises de toutes tailles, actives dans l’industrie manufacturière ou l’industrie des procédés, à réduire les délais de commercialisation de leurs produits, mais aussi à optimiser la flexibilité, la productivité, l’efficacité et la qualité, sans compromis en termes de sécurité.

Jumeau numérique
« Mettre en place une stratégie afin de relier les mondes réel et virtuel est une condition essentielle pour assurer le succès, l’efficacité et la flexibilité de l’industrie de demain », explique André Bouffioux, CEO de Siemens Belgique-Luxembourg. « La digitalisation et la création de ‘digital twins’ sont le moyen d’y parvenir. Car ces jumeaux numériques permettent aux entreprises de valider des idées de produit, des systèmes et des processus de fabrication sous une forme entièrement virtuelle, et ainsi d’éliminer les erreurs. Siemens s’emploie depuis 15 ans déjà à développer des solutions qui intègrent à la fois l'informatique, la technologie opérationnelle, la gestion du cycle de vie des produits et la gestion de la fabrication. »

Le « digital twin » a fait ses preuves non seulement au niveau de la conception et de la planification mais à toutes les phases de la chaîne de valeur. « A la phase d’ingénierie, il simplifie largement la mise en service grâce au ‘virtual commissioning’, tandis qu’aux phases de production et de maintenance, la copie digitale sert à développer la maintenance prédictive. Il est donc possible d’utiliser le ‘digital twin’ d’un bout à l’autre de la chaîne de valeur. Et plus tôt il intervient, plus grande est la valeur ajoutée. »

Siemens Digital Factory Tour
« La digitalisation n’est plus une fiction », affirme Eddy Nelis, Vice President Siemens Belgique-Luxembourg. « C’est ce que démontre le Digital Factory Tour, qui a fait halte à Huizingen le 6 décembre, après les États-Unis, la Chine, la Suède et l’Allemagne. Il couvre tout le processus de production – produit, procédé et installation – à l’aide d’exemples pratiques et d’un portefeuille de solutions concrètes pour l’Industrie 4.0. Dans un cadre interactif, des experts montrent comment les solutions ‘Digital Enterprise’ permettent aux fabricants de relier leur planning, le contrôle et l’exécution de leur production, afin de générer des gains d’optimisation. »

Ils présentent notamment le TIA V14, la dernière version de la plateforme de développement intégrée TIA Portal (Totally Integrated Automation), dédiée à l’implémentation et à l’optimisation des solutions d’automatisation dans n’importe quel contexte industriel. Et ce, depuis le planning jusqu’au fonctionnement des machines, des procédures, en passant par la maintenance et les mises à niveau des équipements d’automatisme existants.
Le Tour met aussi en avant les possibilités offertes par Mindsphere, une « Platform as a Service » (PaaS) modulaire et économique basée sur le cloud et destinée au développement d’applications. Cet écosystème IoT ouvert aide les entreprises à collecter et à analyser des masses de données de production afin d’accroître leur efficacité.

    Suivez-nous sur les réseaux sociaux
    Twitter : www.twitter.com/siemens_belux

    Siemens AG (Berlin et Munich) est un groupe international leader dans le secteur de la haute technologie, synonyme depuis plus de 165 ans d’excellence technique, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence globale. L’entreprise est active dans plus de 200 pays et opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Géant mondial des technologies à haute efficacité énergétique qui contribuent à préserver les ressources naturelles, Siemens est l’un des principaux fournisseurs de solutions dédiées à la production et au transport efficaces de l’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructure, des équipements d’automatisme et des solutions logicielles destinées à l’industrie. En outre, l’entreprise est un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire et de l’informatique médicale. Au cours de l’exercice fiscal 2016 (clôturé le 30 septembre), Siemens a enregistré un chiffre d’affaires de 79,6 milliards d’euros, pour un résultat net de 5,6 milliards d’euros. Fin septembre 2016, le groupe employait quelque 351 000 personnes dans le monde. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com

    06/12/2016