Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Moteurs synchrones à réluctance associés à des convertisseurs hautes performances

INDUmation.be 2017, Palais 6

  • Le firmware V4.8 permet aux variateurs Sinamics S120 de fonctionner avec les moteurs synchrones à réluctance Simotics.

  • Pour des applications de l'ingénierie mécanique générale telles que des enrouleurs, les extrudeuses et les servopompes.

  • Coûts de système inférieurs et retour sur investissement rapide

Le nouveau firmware version 4.8 permet d'associer les variateurs basse tension hautes performances Sinamics S120 et les moteurs synchrones à réluctance Simotics. Cette connexion convient idéalement aux solutions de commande dans lesquelles la réponse dynamique des moteurs à induction n'est plus suffisante mais où les performances élevées des moteurs synchrones excités en permanence seraient excessives. Les applications typiques incluent les enrouleurs, les extrudeuses ou les servopompes. La commande a été également optimisée du point de vue du rendement du fonctionnement des générateurs, ce qui ouvre des possibilités supplémentaires pour d'autres applications de régénération. Le système modulaire comprenant des variateurs basse tension Sinamics S120 et les moteurs synchrones à réluctance Simotics permet de mettre en œuvre des concepts de machines hautes performances avec une vitesse et une flexibilité extrêmes dans les machines industrielles et l'ingénierie des installations. Les moteurs synchrones à réluctance offrent en effet une commande vectorielle optimisée, un fonctionnement de générateur optimisé du point de vue de l'efficacité énergétique et une réponse dynamique, ainsi que des fonctions de sécurité et technologiques. Les interfaces Profibus et Profinet permettent l’intégration dans l’environnement Totally Integrated Automation.

Les coûts de système des moteurs à réluctance sont inférieurs à l'utilisation des moteurs synchrones excités en permanence ou à induction. Dans la plage de charge de la pièce, par exemple, un système de commande avec un moteur à réluctance consomme bien moins d'énergie qu'un moteur à induction. Il est ainsi possible de rentabiliser les variateurs basse tension hautes performances et les moteurs à réluctance en moins de douze mois.

Les moteurs à réluctance offrent un niveau de rendement sensiblement supérieur dans la plage de charge de la pièce comparés aux moteurs à induction d'une puissance identique. Le principe synchrone signifie que la vitesse reste constante et une commande vectorielle sans capteur veille à ce que le comportement d'exploitation soit optimal. Ces deux caractéristiques améliorent la capacité de commande de l'entraînement. Les durées de montée de rampe sont courtes grâce à un moment d'inertie inhérent faible du moteur, associé à une commande vectorielle optimisée. En ce qui concerne les sauts de couple, le comportement est comparable à celui des moteurs synchrones excités en permanence, ce qui autorise également un freinage rapide dans le cas des applications de sécurité.


Coûts de système inférieurs et retour sur investissement court : le firmware V4.8 permet aux variateurs Sinamics S120 de fonctionner avec les moteurs synchrones à réluctance Simotics.

Ce communiqué de presse est disponible sur https://www.siemens.com/press/PR2016100013PDEN

Pour plus d'informations sur les sujets relatifs aux moteurs synchrones à réluctance, veuillez consulter https://www.siemens.com/reluctancedrivesystem

Pour plus d'informations sur INDUmation.be, veuillez consulter www.siemens.be/indumation

Siemens AG (Berlin et Munich) est un groupe international leader dans le secteur de la haute technologie, synonyme depuis plus de 165 ans d’excellence technique, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence globale. L’entreprise est active dans plus de 200 pays et opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Géant mondial des technologies à haute efficacité énergétique qui contribuent à préserver les ressources naturelles, Siemens est l’un des principaux fournisseurs de solutions dédiées à la production et au transport efficaces de l’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructure, des équipements d’automatisme et des solutions logicielles destinées à l’industrie. En outre, l’entreprise est un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire et de l’informatique médicale. Au cours de l’exercice fiscal 2016 (clôturé le 30 septembre), Siemens a enregistré un chiffre d’affaires de 79,6 milliards d’euros, pour un résultat net de 5,6 milliards d’euros. Fin septembre 2016, le groupe employait quelque 351 000 personnes dans le monde. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com.

07/02/2017