Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Importantes économies dans les applications industrielles grâce à l'efficacité de la technologie des entraînements de Siemens

L'étude « Trendts » démontre l'importance significative d’une technologie des entraînements efficace

For the trade press
Nuremberg, 20.11.2010

La technologie des entraînements est une des clés du développement durable des technologies de l'avenir selon l'étude « Trendts » commanditée par la division Drive Technologies de Siemens : la technologie des entraînements va accroître l'efficacité de la production, des transports et de l'énergie grâce à, par exemple, l'utilisation de dispositifs de terrain auto-surveillés ou au transport à faible maintenance des liquides. A travers cette étude, la division a voulu analyser les modifications potentielles de son environnement professionnel dans les 15 années à venir et souhaite désormais exploiter les résultats de l'étude de manière à soutenir ses performances par un investissement ciblé.

Plus de 100 interviews ont été réalisées dans le cadre de l'étude « Trendts », principalement auprès de scientifiques, d'organismes publics, de clients de Siemens mais aussi d'experts appartenant à l'entreprise, interrogés sur leur vision du monde en 2025. Outre les aspects sociaux, politiques et économiques, les questions posées portaient également sur les exigences des clients et les facteurs de compétitivité.

Un des résultats de l'étude montre que l'augmentation de l'efficacité des flux de production industriels va devenir un facteur de compétitivité de plus en plus significatif. L'usine du futur sera composée de machines qui communiqueront entre elles de manière autonome. De plus, des systèmes autorégulés et auto-surveillés, tels que ceux assurant la « surveillance d’état » vont faire leur apparition. Ceci implique que les rapports d'état des différents composants de l'usine soient analysés et interprétés avant qu'une réponse ou un message soit envoyé à l'ensemble du système. On pourrait même voir un jour un système de production commander en totale autonomie une pièce de rechange avant la défaillance d'un de ses composants.

L'utilisation quotidienne de technologies rend la communication homme-machine plus intuitive. Les produits du futur et leur fabrication seront planifiés et simulés presque exclusivement de manière virtuelle, réduisant ainsi considérablement les délais de développement et de mise en service. Ce n'est qu'avec un tel niveau de numérisation généralisée qu'il sera possible de satisfaire les exigences de la production de demain, telles que l'utilisation efficace de l'énergie et des matières premières, l'adaptation à faibles coûts des caractéristiques des produits aux exigences locales et la personnalisation complète des produits. Un autre aspect essentiel de ce concept est l'approche « concevoir en vue du recyclage » qui intègre dès la phase de conception la recyclabilité des matières premières précieuses au terme du cycle de vie d'un produit. Il va sans dire que les déchets de production internes feront l'objet d'un recyclage beaucoup plus ciblé qu'aujourd'hui, dans le cadre d'un processus interne dédié, pour permettre non seulement d’appliquer rigoureusement la réglementation en vigueur mais aussi de récupérer et de préserver les matières premières de valeur.

Un autre aspect abordé au cours des interviews était celui de l'utilisation de l'énergie. Vu l'augmentation exponentielle des besoins en énergie et l'épuisement des ressources de pétrole et de gaz facilement accessibles, de nouvelles technologies de forage et d'extraction, comme le forage en haute mer, seront nécessaires pour exploiter les nappes et les gisements rentables. Avec l'augmentation des coûts de l'énergie, l'efficacité des méthodes adoptées pour transporter le pétrole et le gaz en tant que sources d'énergie vont également gagner en importance. Une technologie des entraînements moderne, sûre et à haute efficacité énergétique, sera mise en œuvre pour équiper les pipelines et les stations de compression et de pompage. La part des énergies renouvelables devrait également augmenter. Les experts estiment que le marché de l'énergie éolienne va connaître un taux de croissance de 14 points au cours des cinq années à venir. Le domaine de la génération d'énergie va également voir augmenter sa part de technologies de génération et d'entraînement efficaces et à faible maintenance. Ceci concerne également les systèmes de production d'énergie décentralisés qui utilisent, par exemple, des mini éoliennes ou des panneaux solaires.

Pour satisfaire les besoins énergétiques, il ne suffit pas d'augmenter la production d'énergie. Il faut aussi réduire la consommation en utilisant des composants économiques tels que les moteurs à haut rendement. Dans le futur, la conception du processus de production tout entier sera davantage centrée sur la consommation d'énergie. Une approche qui sera adoptée dès la phase initiale de conception des produits, au moment où l'efficacité énergétique des produits et de leur production joue un rôle majeur.

Selon Klaus Parche, responsable du projet Trendts, l'étude indique la voie à suivre pour les projets de recherche et développement de Siemens Drive Technologies : « Nous sommes déjà sur la bonne voie et fiers de présenter nos premiers résultats. De chasseur de tendance, nous voici à présent créateur. »

Pour de plus amples informations:
Prenez contact avec nos spécialistes techniques au numéro 02 536 78 48 ou par e-mail: drives.be@siemens.com contacter ou consultez notre site internet à l’adresse suivante www.siemens.be/drives

Une photo accompagne ce communiqué de presse. Vous pouvez télécharger cette photo en haute ou basse résolution au départ de l’adresse Internet suivante http://www.siemens.com/dt-picture/3012
Une vidéo pour la présence de votre magazine sur Internet accompagne ce communiqué de presse: www.siemens.com/presse/drivetechnologies/tv

La vision du monde des entrînements en 2025 selon Siemens

Légende:
La technologie des entraînements est une des clés du développement durable des technologies de l'avenir. L'illustration montre la vision du monde des entraînements en 2025 selon Siemens.

Siemens Industry Sector (Erlangen, Allemagne) est le plus grand fournisseur au monde de systèmes pour la production, les transports, les bâtiments et l’éclairage. Siemens propose des technologies d’automatisation intégrées et des solutions sur mesure pour l'industrie qui lui permettent d'améliorer la productivité, l'efficacité et la flexibilité de ses clients dans l'industrie et les infrastructures. Le secteur comprend six divisions : Building Technologies, Drive Technologies, Industry Automation, Industry Solutions, Mobility et Osram. Au cours de l'exercice 2009 (clôturé le 30 septembre), Siemens Industry a généré un chiffre d'affaires de 35 milliards d’euros. Siemens Industry Sector emploie quelque 207 000 collaborateurs dans le monde. www.siemens.com/industry

La division Siemens Drive Technologies (Nuremberg, Allemagne) est le plus grand fournisseur au monde de produits et services pour le matériel de production et les machines-outils. Elle propose non seulement des produits standard mais aussi des solutions de commande et d’entraînement industrielles. Le recours à des technologies intégrées, à tous les niveaux de la transmission, avec des composants électriques et mécaniques, offre un potentiel maximal de réduction de la consommation d’énergie dans les unités de production industrielle. Les services fournis par cette division incluent le support mécatronique en plus des services en ligne pour la gestion des défaillances et la maintenance préventive via le web. Avec quelque 36 900 collaborateurs dans le monde, Siemens Drive Technologies a enregistré durant l’exercice fiscal 2009 (clôturé le 30 septembre) un chiffre d’affaires total de 7,5 milliards d’euros. www.siemens.com/drivetechnologies