Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Le spectre de puissance du variateur DC/DC Sinamics DCP porté à 120 kilowatts

  • Encombrement minimal grâce à la fréquence de commutation élevée

  • Plage de tensions jusqu’à 920 volts

  • La certification UL permet l’ouverture au marché américain

Siemens a élargi la plage de puissance de son variateur DC/DC Sinamics DCP de 30 à 120 kilowatts. La fréquence de commutation élevée permet d’utiliser des self-inductions plus petites, ce qui réduit sensiblement l’encombrement. Le variateur couvre une plage allant jusqu’à 920 volts DC et peut délivrer une puissance totale jusqu’à 480 kilowatts grâce à la possibilité de piloter quatre unités en parallèle. Sa certification UL lui permet de répondre aux conditions d’utilisation sur le marché américain et il respecte également la norme relative aux entraînements et modules photovoltaïques, ce qui ouvre d’autres possibilités d’applications intéressantes dans ces domaines.

Le variateur DC/DC Sinamics DCP peut servir à réaliser des systèmes de stockage d’énergie basés sur des batteries ou des supercondensateurs, par exemple, ce qui se traduit par de nombreux avantages pour l'utilisateur : en tant que variateur abaisseur-élévateur combiné, le Sinamics DCP s’adapte à la tension d’entrée ou de sortie, permettant le chargement optimal d’une batterie ou d’un supercondensateur ou la mise à disposition de l’énergie stockée pour un circuit intermédiaire. Comme les unités de commande et de contrôle sont également intégrées dans le dispositif, celui-ci est en mesure de fonctionner de manière totalement autonome. Grâce à une résistance aux surcharges allant jusqu’à 150 % du courant assigné, le Sinamics DCP trouve aussi un emploi dans la réalisation d’applications hautement dynamiques.
Il existe par ailleurs une interface Profinet pour l’intégration dans les réseaux industriels.

Le Sinamics DCP convient à des applications telles que les systèmes de stockage d’énergie dans les installations photovoltaïques ou les parcs éoliens, les presses, les grues portuaires fonctionnant au diesel, les systèmes de manutention ou les bornes de chargement rapide des voitures électriques. Il a déjà été installé avec succès au Karlsruhe Institute of Technology (KIT) dans un système hybride composé d’une batterie de 50 kWh et d’un champ photovoltaïque. L’énergie produite est stockée en partie dans la batterie ou injectée dans le réseau aux périodes de charge maximale. Dans une autre installation près d’Augsbourg, l’énergie générée par le système photovoltaïque est stockée dans une batterie via un Sinamics DCP de manière à faire face à une panne de courant éventuelle, ce qui garantit le fonctionnement quasi sans interruption de l’installation.


Légende
Siemens a élargi la plage de puissance de son variateur DC/DC Sinamics DCP de 30 à 120 kilowatts. La fréquence de commutation élevée permet d’utiliser des self-inductions plus petites, ce qui réduit sensiblement l’encombrement. En tant que variateur abaisseur-élévateur combiné, le Sinamics DCP offre de nombreux avantages à l’utilisateur. Il  s’adapte à la tension d’entrée ou de sortie, permettant le chargement optimal d’une batterie ou d’un supercondensateur ou la mise à disposition de l’énergie stockée pour un circuit intermédiaire.

Siemens est un leader mondial dans le domaine de l’ingénierie. Symbole d’excellence, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence internationale depuis plus de 165 ans, la société est active dans plus de 200 pays et se concentre sur les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Géant mondial des technologies éco-énergétiques permettant d’économiser les ressources, Siemens est le n° 1 de la construction d’éoliennes offshore, un des principaux fournisseurs de turbines à cycles combinés pour la production d’énergie et de solutions de transport de l’énergie, et un pionnier des solutions d’infrastructure ainsi que de l’automatisation et des logiciels industriels. Siemens est également leader dans le domaine de l’imagerie médicale – systèmes de scanner et d’imagerie par résonance magnétique –, des diagnostics de laboratoire et de l’informatique médicale.
Au cours de l’exercice fiscal 2014 (clôturé le 30 septembre 2014), le chiffre d’affaires des activités poursuivies s’est élevé à 71,9 milliards d’euros, pour un résultat net de 5,5 milliards d’euros. Fin septembre 2014, Siemens employait quelque 343 000 personnes dans le monde dans le cadre de ses activités poursuivies. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com

18/11/2015