Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

La technologie de la réluctance synchrone améliore le rendement énergétique et la réponse dynamique

  • Systèmes d'entraînement intégrés (IDS) composés de moteurs à réluctance Simotics et de variateurs Sinamics, pour une exploitation rentable et performante des installations 

  • Rendement élevé dans les plages de pleine charge et de charge partielle

  • Réponse dynamique élevée et constance de la vitesse pour un contrôle précis 

  • Plage de puissance comprise entre 5,5 et 30 kilowatts (kW)

Siemens élargit son offre de systèmes d'entraînement intégrés (IDS) avec une nouvelle série d'entraînements à réluctance synchrone, qui se caractérise par un rendement très élevé. Les moteurs à réluctance et les variateurs de fréquence sont spécialement conçus pour fonctionner ensemble en tant que système d'entraînement intégré, permettant une exploitation particulièrement efficace. Des paramètres prédéfinis, inscrits sous forme de code sur la plaque signalétique du moteur, simplifient le processus de mise en service.

Cette nouvelle série d'entraînements s'appuie sur la plateforme éprouvée de moteurs Simotics 1LE1. Elle est conçue pour fonctionner en association avec les variateurs de fréquence Sinamics G120. Les moteurs à réluctance Simotics couvrent une plage de puissance comprise entre 5,5 et 30 kW. Ils sont proposés avec un carter en aluminium pour les conditions d'exploitation générales (Simotics GP), ou avec un carter en fonte grise pour les conditions d'exploitation plus agressives (Simotics SD). Le principe de fonctionnement synchrone implique que la vitesse demeure constante ; une commande vectorielle sans capteur assure des performances optimales. Ces deux caractéristiques renforcent la contrôlabilité du système d'entraînement. L'association du faible moment d'inertie inhérent au moteur et de la commande vectorielle accélère la montée en puissance. Les faibles pertes dans le rotor se traduisent par un facteur élevé d'utilisation thermique du moteur. Sur le plan de la conception et du maniement, ce moteur est similaire aux moteurs asynchrones 1LE1.

Le variateur de fréquence standard Sinamics G120 intègre une commande vectorielle conçue spécialement pour les moteurs à réluctance. L'identification de la position des pôles permet d'éviter les à-coups lors de la mise en route de l'entraînement, tandis qu'une fonction de redémarrage à la volée autorise la synchronisation avec le moteur en marche. Faisant partie du concept Totally Integrated Automation (TIA), cette série d'entraînements est intégrée dans l'environnement d'automatisation via des interfaces Profibus et Profinet.

La technologie de la réluctance est employée en ingénierie des procédés sur les pompes, ventilateurs, compresseurs, mélangeurs et centrifugeuses, dans les applications de manutention, ou encore dans le secteur de la construction mécanique.


Les moteurs à réluctance Simotics, dotés d'un carter en aluminium ou en fonte grise, couvrent une plage de puissance comprise entre 5,5 et 30 kW ; ils offrent un rendement élevé dans les plages de pleine charge et de charge partielle.

Vous pouvez retrouver ce communiqué de presse et la photo en haute résolution sur http://www.siemens.com/press/pi/PR2015020119PDEN
Pour en savoir plus sur les moteurs, rendez-vous sur www.siemens.com/reluctance-drive-system

Siemens est un leader mondial dans le domaine de l’ingénierie. Symbole d’excellence, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence internationale depuis plus de 165 ans, la société est active dans plus de 200 pays et se concentre sur les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Géant mondial des technologies éco-énergétiques permettant d’économiser les ressources, Siemens est le n° 1 de la construction d’éoliennes offshore, un des principaux fournisseurs de turbines à cycles combinés pour la production d’énergie et de solutions de transport de l’énergie, et un pionnier des solutions d’infrastructure ainsi que de l’automatisation et des logiciels industriels. Siemens est également leader dans le domaine de l’imagerie médicale – systèmes de scanner et d’imagerie par résonance magnétique –, des diagnostics de laboratoire et de l’informatique médicale.
Au cours de l’exercice fiscal 2014 (clôturé le 30 septembre 2014), le chiffre d’affaires des activités poursuivies s’est élevé à 71,9 milliards d’euros, pour un résultat net de 5,5 milliards d’euros. Fin septembre 2014, Siemens employait quelque 343 000 personnes dans le monde dans le cadre de ses activités poursuivies. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com

13/05/2015