Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Feu vert européen au rachat de Dresser-Rand par Siemens

  • Le rachat de Dresser-Rand se conclura fin juin pour un montant de 7,8 milliards de dollars

  • Les actions Dresser-Rand ne seront plus cotées

  • Vincent Volpe dirigera le nouveau secteur d’activité Dresser-Rand au sein du groupe Siemens pendant la transition

La commission européenne a approuvé sans réserve le rachat de Dresser-Rand par Siemens. Toutes les approbations réglementaires nécessaires pour réaliser l’opération ont été obtenues. Siemens prévoit de finaliser la transaction fin juin 2015. Le groupe versera 85,20 dollars par action à tous les actionnaires de Dresser-Rand. Le prix d’achat couvre l’offre de 83 dollars par action ainsi que les frais liés au versement différé, pour un montant de 2,20 dollars par action, pour les mois de mars à juin 2015 inclus. La contrepartie globale pour le rachat de toutes les actions Dresser-Rand en circulation, y compris la reprise de l’encours de la dette financière de 1,2 milliards de dollars, s’élève à 7,8 milliards de dollars.

« Grâce au rachat de Dresser-Rand, nous possédons aujourd’hui un portefeuille complet d’équipements et de capacités à destination de l’industrie du pétrole et du gaz ainsi qu’une base installée fortement élargie, ce qui nous permettra d’offrir des produits, des solutions et des services de classe mondiale pour répondre aux besoins du marché. Vu le niveau actuel des prix du pétrole, nos clients cherchent de plus en plus à réduire leurs coûts. La faiblesse des prix pétroliers est donc à la fois une source de difficultés mais aussi d’opportunités pour nous à condition d’axer nos efforts sur des offres permettant de comprimer les coûts et d’augmenter l’efficacité. La courbe de croissance à long terme du pétrole et du gaz demeure intacte », a déclaré Lisa Davis, membre du conseil d’administration de Siemens AG.

Siemens financera le prix d’achat sur ses flux de trésorerie opérationnels et d’investissement et par de nouveaux emprunts en USD. Les actions de Dresser-Rand Group Inc., dont le siège central est établi à Houston, au Texas (États-Unis), et à Paris (France), sont actuellement cotées à la Bourse de New York (NYSE). Cette cotation prendra fin en juillet 2015.

Les activités de Dresser-Rand – complétées par le département compresseurs de Siemens et les activités de service associées – formeront une nouvelle entité Dresser-Rand au sein de la division Power and Gas de Siemens, centrée sur l’industrie du pétrole et du gaz. La direction en sera confiée à Vincent Volpe, l’actuel CEO de Dresser-Rand, pendant la première phase d’intégration. A partir du 1er septembre 2015, c’est Christopher Rossi, depuis 28 ans chez Dresser-Rand, qui prendra la tête de la nouvelle entité. Heribert Stumpf, manager chez Siemens, en sera le CFO. Siemens entend dégager environ 200 millions d’euros de synergies annuelles d’ici 2019 grâce à l’intégration de Dresser-Rand. La société figure parmi les acteurs majeurs de l’industrie du pétrole et du gaz et du marché de la production d’électricité décentralisée. Elle a réalisé un chiffre d’affaires de près de 2,8 milliards de dollars au titre de l’exercice 2014 et emploie quelque 7 900 salariés. Les marques bien établies du portefeuille de Dresser-Rand seront maintenues.

Fort d’un portefeuille complet de compresseurs, de turbines et de moteurs, Dresser-Rand compte parmi les principaux fournisseurs mondiaux de l’industrie du pétrole et du gaz et de la production d’électricité décentralisée. L’entreprise a installé près de 100 000 machines tournantes dans plus de 150 pays.

Ce communiqué de presse ainsi que les photos sont disponibles sur le site www.siemens.com/press/PR2015060273COEN

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/siemens_press

 

Siemens AG (Berlin et Munich) est un leader mondial dans le domaine de l’ingénierie. Symbole d’excellence, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence internationale depuis plus de 165 ans, la société est active dans plus de 200 pays et se concentre sur les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la transition numérique. Géant mondial des technologies écoénergétiques permettant d’économiser les ressources, Siemens est le n° 1 de la construction d’éoliennes offshore, un des principaux fournisseurs de turbines à cycles combinés pour la production d’énergie et de solutions de transport de l’énergie, et un pionnier des solutions d’infrastructure ainsi que de l’automatisation et des logiciels industriels. Siemens est également leader dans le domaine de l’imagerie médicale – systèmes de scanner et d’imagerie par résonance magnétique –, des diagnostics de laboratoire et de l’informatique médicale. Au cours de l’exercice fiscal 2014 (clôturé le 30 septembre), le chiffre d’affaires des activités poursuivies s’est élevé à 71,9 milliards d’euros, pour un résultat net de 5,5 milliards d’euros. Fin septembre 2014, l’entreprise employait quelques 343 000 personnes dans le monde de manière continue. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com.

30/06/2015