Tools

Siemens BelgiqueSiemens Belgique

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Trains Desiro City pour la liaison Thameslink à Londres

For the business and trade press
Berlin, 25.09.2014

Première mondiale : Le salon Innotrans de cette année sera pour Siemens l'occasion de dévoiler pour la première fois trois voitures complètement assemblées pour le nouveau train Desiro City destiné au projet Thameslink. Une maquette de ce nouveau train Desiro a déjà été présentée au public à Londres en janvier dernier. Ces nouvelles unités multiples à motorisation électrique « Class 700 » offrent un niveau de confort élevé aux passagers et une flexibilité sensiblement accrue à l'exploitant. Elles permettront d'accroître la capacité et la fiabilité du transport sur l'un des tronçons les plus fréquentés d'Europe.

En juin 2013, le Department for Transport de Londres a passé commande de 1 140 voitures auprès de Siemens. Ces nouveaux modèles de trains régionaux, d'une valeur d'environ 1,6 milliard de livres (environ 1,8 milliard d'euros) seront livrés à partir de 2016. Par ailleurs, Siemens assumera la responsabilité de la maintenance à long-terme des trains et construit actuellement deux nouveaux dépôts à cet effet. Cette commande est la plus importante jamais décrochée outre-Manche par Siemens et l'une des plus grosses commandes de matériel roulant enregistrée par l’entreprise dans le monde. Dans le cadre de ce contrat d’envergure, Siemens sera associée avec Cross London Trains (XLT). Ce consortium réunissant Siemens Project Ventures GmbH, Innisfree Limited et 3i Infrastructure plc, assumera la responsabilité du financement du contrat.

Les trains circuleront sur la ligne Thameslink récemment construite. Cette ligne de banlieue traverse Londres selon un axe nord-sud en reliant Bedford, au nord-est de la capitale, et Brighton sur la côte Sud. Capacité élevée, trains plus longs et plus fréquents, allongement des quais et nouvelles stations : le projet apparaît comme l'un des travaux d'infrastructure ferroviaire les plus importants au Royaume-Uni.

Siemens a investi près de 97 millions dans le développement d'une nouvelle plate-forme ferroviaire pour le projet Thameslink. Le nouveau Desiro City, qui circulera sur des lignes de banlieue, des lignes régionales et des grandes lignes, affiche une consommation totale d’énergie et une usure des voies jusqu’à 50 % plus faibles par rapport à ses prédécesseurs. Grâce à un agencement intérieur optimisé, cette nouvelle génération de trains offre plus de confort et de flexibilité. Le nombre de sièges et leur espacement peuvent également varier en fonction de la demande des voyageurs ou de la zone de déploiement, ce qui permet de bénéficier de places debout supplémentaires ou d'un espace pour les fauteuils roulants et vélos si nécessaire. Les trains seront fabriqués à l'usine Siemens de Krefeld, en Allemagne, et la première mise en service est prévue pour 2016.

Pour développer le Desiro City, une nouvelle plate-forme spécialement conçue pour le marché britannique, Siemens s'est appuyée sur la longue expérience acquise lors de la livraison des 1 500 voitures de sa plate-forme Desiro, qui a largement fait ses preuves en Grande-Bretagne. Ces nouveaux trains sont jusqu'à 25 % plus légers par rapport à ceux du parc de Desiro déjà en circulation dans le pays, essentiellement grâce à des caisses en aluminium léger et à des bogies dont le poids a été réduit d'environ un tiers. Les trains sont recyclables à environ 95 %. Le Desiro City est basé sur le concept de voiture unique. Celui-ci garantit un degré élevé de flexibilité en termes d'ajustement de la configuration du train en fonction des volumes de voyageurs attendus.

Les Desiro City Thameslink peuvent être accouplés de manière à former des rames de 8 ou 12 voitures et sont bitension (750 V en courant continu ou 25 kV en courant alternatif). Ils sont conçus pour une vitesse de pointe de 160 km/h. Des unités embarquées (OBU) Siemens répondant aux exigences du système européen de contrôle des trains (ETCS) Niveau 2 assurent la communication entre les trains et les équipements de voie. Un système de chauffage, ventilation et climatisation (CVC) intégrant des capteurs de CO2 commande automatiquement le flux d'air frais en fonction du nombre de voyageurs présents dans chaque voiture.

Siemens supervisera également la maintenance du parc et construit à cet effet deux nouveaux dépôts de matériel roulant à Three Bridges et Hornsey. Leader de l'entretien et de la maintenance sur le marché britannique, Siemens veille sur l'aptitude au service commercial de plus de 350 trains chaque jour.

Pour de plus amples informations, consultez la page http://www.siemens.com/press/innotrans2014