Tools

Siemens BelgiqueSiemens Belgique

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

La ville de Varsovie commande les premières rames basées sur la nouvelle plateforme de métro Inspiro

Presse – Affaires/commerce et finances
Berlin, 19.09.2012

Début 2011, l’opérateur du métro de Varsovie, Metro Warszawskie Sp. z o.o., a confié au consortium réunissant Siemens et le constructeur polonais Newag la fourniture de 35 rames de métro de six unités d’une valeur de 272 millions d’euros. C’est le plus gros marché jamais remporté par Siemens en Pologne et la première commande de rames de métro de la nouvelle génération, baptisée Inspiro.

Les deux premières rames destinées au métro de Varsovie seront livrées fin 2012 et subiront ensuite des essais dynamiques dans la capitale polonaise. Trois de ces voitures, en construction dans l’usine d’assemblage de Siemens à Vienne, seront présentées à InnoTrans 2012, sur la zone d'exposition extérieure. Ces véhicules d’un nouveau genre modifieront radicalement le paysage urbain. Leur design, fruit d’une coopération avec BMW Designworks USA, tient compte de toutes les préférences du client en matière de corporate design, notamment au niveau des codes couleurs. L'association d’un look futuriste à l'avant et d’un style graphique sur les flancs symbolise l’esprit innovant d’une ville résolument moderne. L’intérieur lumineux et décloisonné souligne le chic contemporain et l’attrait du métro urbain. Les rames sont accessibles de bout en bout et leur habillage intérieur contribue sensiblement à augmenter l'impression de sécurité des passagers.

Varsovie possède une ligne de métro (ligne 1) de près de 23 kilomètres, qui dessert 21 stations. La section centrale de la nouvelle ligne Est-Ouest (ligne 2) est en cours de construction. Les nouvelles rames sont destinées à circuler sur les deux lignes. Les 35 véhicules commandés par la ville permettront de faire face à l'augmentation rapide du nombre de passagers. Entre 1998 et 2008, la fréquentation du métro a triplé, dépassant largement les 126 millions de passagers par an. Le client a l’intention de faire circuler 10 à 15 rames sur la ligne existante et d’affecter les autres au nouvel itinéraire. Il existe une option pour la fourniture de 17 rames supplémentaires basées sur la nouvelle plateforme Inspiro au cours des trois prochaines années en prévision de l’extension de la ligne 2.

Chaque rame se compose de six voitures en aluminium selon une configuration MC-R-M-M-R-MC. Le système de traction est constitué de quatre moteurs asynchrones autoventilés par unité motrice (M), alimentés par un convertisseur compact IGBT à ventilation forcée de la série SIBAC. Le véhicule se distingue notamment par des marches escamotables aux premières portes des voitures d’extrémité, qui comblent l’espace entre la rame et la plateforme pour les passagers à mobilité réduite, et par un système d’information voyageurs adapté aux besoins du métro de Varsovie. Un système de vidéosurveillance a été installé dans le compartiment voyageurs. Les voitures d'extrémité sont dotées d'une caméra extérieure (dirigées dans le sens de la marche) ainsi que de caméras de rétrovision.

La commande comprend la livraison, la mise en service, les essais et l’homologation des rames Inspiro. Les dix premières unités seront entièrement construites dans l'usine de Simmering de Siemens à Vienne. L’assemblage final des autres véhicules sera effectué à Nowy Sącz, en Pologne, par le partenaire de consortium de Siemens, Newag. Ce dernier fournira tous les éléments de l’équipement intérieur et des systèmes embarqués, y compris le système de commande automatique des trains (ATC) et le système d’information voyageurs. Siemens est chargé de toute l’ingénierie et des composants centraux, tels que caisses, bogies et équipements de traction.

Les rames peuvent transporter jusqu’à 1 450 passagers (à raison de 7 personnes/m2), avec une capacité totale de 256 places assises et 1 194 places debout. Elles sont conçues pour la circulation en tunnel et basées sur la plateforme modulaire Inspiro de Siemens, qui permet une optimisation en fonction des exigences du client. Les voitures d’extrémité sont équipées d’une cabine de conduite bidirectionnelle. Les voitures sont reliées au moyen d’attelages semi-permanents. Un attelage semi-automatique permet une séparation rapide au centre de la rame. Chaque moitié peut se déplacer par ses propres moyens pour effectuer des manœuvres. Les deux voitures d’extrémité sont équipées d’attelages qui permettent un remorquage non seulement de l'ensemble du parc mais aussi en association avec les véhicules plus anciens et les locomotives de manœuvre. Les connexions électriques à l’intérieur de la rame se présentent sous la forme de câbles enfichables. Les fonctions pneumatiques sont transmises par des tuyaux flexibles et par la conduite d’amenée d’air des semi-attelages. Les intercirculations entre les voitures sont très largement dimensionnées (1 950 mm de haut sur environ 1 500 mm de large), ce qui facilite le déplacement des flux de voyageurs. Les deux tiers des essieux sont mus par traction électrique. La tension d’alimentation de 750 V CC est assurée par des pantographes à partir du 3e rail.

Chaque voiture est entraînée par deux bogies. Les essieux montés des bogies sont mus par une unité de traction chacun (moteur de traction avec réducteur), soit deux unités de traction par bogie et quatre par voiture. Ces quatre moteurs de traction sont alimentés par un convertisseur de traction IGBT. Les rames sont équipées d'un système ATC qui permet l'exploitation à la fois sur la nouvelle ligne 2 et sur la ligne 1 existante.

Les surfaces extérieures sont peintes. La bande jaune distinctive sur le pourtour de la rame est appliquée à l’aide d’un film. Toutes les voitures sont équipées de huit portes coulissantes électriques (quatre de chaque côté), d’une largeur d’ouverture de 1 400 mm. Le conducteur peut accéder aux voitures d’extrémité soit par les portes latérales de la cabine, soit par une porte donnant sur le compartiment voyageurs.

Le niveau sonore ambiant s’élève à 75 dB(A) dans le compartiment voyageurs et 67 dB(A) dans la cabine (valeurs mesurées à 80 km/h). La méthode de mesure est basée sur la norme ISO 3095 pour le bruit extérieur et ISO 3381 pour le bruit ambiant. Les niveaux sonores extérieur et ambiant ainsi que les vibrations pendant la marche ont été minimisés pour améliorer le confort des passagers et des riverains.

Caractéristiques techniques des rames Inspiro de Varsovie

La plateforme de métro fabriquée par Siemens et commercialisée sous le nom Inspiro fait appel à des techniques de construction légères et à une technologie de traction moderne afin de réduire considérablement sa consommation d'énergie. Lors du choix des matériaux de la caisse et de l'intérieur, Siemens a mis l'accent sur la possibilité de réutilisation. Nous avons ainsi atteint un taux de recyclage de plus de 95 %.

Le nouvel Inspiro constitue également un modèle en termes de frais d'exploitation. Ses intervalles de maintenance ont été nettement prolongés, ce qui a permis de réduire les coûts d'entretien de routine et donc d'améliorer la disponibilité des rames. Par conséquent, l'opérateur du métro peut desservir davantage de passagers avec le même nombre de rames. Grâce à la disposition modulaire des sièges, à l'utilisation facultative des systèmes d'aide aux conducteurs et à l'option de fonctionnement sans conducteur, l'opérateur peut tirer pleinement parti de son système. Les rames peuvent rouler à une vitesse maximale de 90 km/h. Leur concept modulaire et autonome permet de former des configurations de deux à huit voitures avec des degrés de motorisation divers. Les temps d'embarquement et de débarquement des passagers ont été considérablement réduits grâce à une largeur de porte maximale et à des systèmes de détection de charges. Toutes les armoires d'équipement technique ayant été éliminées de l'intérieur des voitures, le design intérieur peut se concentrer pleinement sur le confort des passagers.

Pour plus d’informations sur l’Inspiro, visitez le site http://www.siemens.com/press/innotrans2012