Siemens affiche une solide croissance de son chiffre d’affaires et de son résultat au deuxième trimestre

For the business press
Berlin, 29.04.2009

Siemens AG entend toujours dépasser les 6,6 milliards d’euros de résultat cumulé des Secteurs enregistrés en 2007, malgré un environnement économique mondial toujours difficile. Au deuxième trimestre, le résultat des Secteurs progresse de 43 %, à 1,844 milliard d’euros, grâce à une vaste croissance au sein du Secteur Energy. Sur le premier semestre, Siemens atteint ainsi un résultat cumulé des Secteurs de 3,876 milliards d’euros. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires est en hausse de 5 %, à 18,955 milliards d’euros, grâce à la croissance affichée par les Secteurs Energy et Healthcare. Tandis que les commandes ont reculé de 11 % en glissement annuel, à 20,864 milliards d’euros, le rapport entre commandes et chiffre d’affaires reste supérieur à 1. Le carnet de commandes des trois Secteurs est passé à 87 milliards d’euros et ne comprend aucune annulation majeure de contrat.

« Dans un contexte de crise économique mondiale qui ne cesse de s’intensifier, nous pouvons être satisfaits des chiffres du deuxième trimestre. Nous affichons de bons résultats notamment par rapport à ceux de nos concurrents », a déclaré Peter Löscher, Président du Directoire de Siemens AG. « Les Secteurs Energy et Healthcare affichent de solides performances. Dans le Secteur Industry, le développement des activités à cycle court est encore nettement moins soutenu. Nous avons pris à temps les mesures requises pour préserver la rentabilité. Notre programme d’optimisation des charges administratives et commerciales a déjà montré son efficacité. Le programme de gestion de la chaîne logistique et des achats, que nous venons de lancer, constitue un autre levier important. A ce titre, nous estimons toujours pouvoir dépasser le résultat cumulé des Secteurs atteint l’exercice dernier ».

Volume des commandes toujours supérieur au chiffre d’affaires

Au deuxième trimestre, le rapport entre les commandes et le chiffre d’affaires (ratio book-to-bill) est à nouveau supérieur à 1. Alors que le Secteur Healthcare a encore progressé, principalement grâce à des incidences monétaires positives, les Secteurs Industry et Energy affichent dans la plupart des Divisions un recul des entrées de commandes. Au total, les commandes du deuxième trimestre s’établissent à 20,864 milliards d’euros, en baisse de 11 % par rapport au deuxième trimestre de l’exercice 2008. L’environnement macroéconomique au deuxième trimestre est resté difficile, avec une baisse de la consommation et des investissements ainsi qu’une détérioration du climat économique général. Cette évolution est particulièrement sensible dans les secteurs industriels à cycle court, comme l’industrie automobile, l’industrie manufacturière et le secteur de l’éclairage. Les clients des activités à cycle plus long, comme l’énergie et les infrastructures, ont reporté des décisions portant sur de nouveaux marchés potentiels.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires a augmenté de 5 %, à 18,955 milliards d’euros. Les Secteurs Energy et Healthcare affichent des taux de croissance à deux chiffres, ce qui a permis de compenser largement le recul de 4 % enregistré dans le Secteur Industry, pour lequel la forte baisse du volume d’affaires a principalement affecté les activités à cycle court. Sur le plan régional, l’Amérique ainsi que l’Europe, la Communauté des Etats indépendants, l’Afrique et le Proche-Orient affichent un solide chiffre d’affaires.

Hausse du résultat des Secteurs grâce au dynamisme des Secteurs Energy et Healthcare

Au deuxième trimestre, le résultat des Secteurs augmente en glissement annuel de 43 %, passant de 1,288 milliard d’euros à 1,844 milliard d’euros. Le résultat des Secteurs au deuxième trimestre de l’exercice 2008 incluait des charges liées à l’audit des grands projets au sein de la Division Fossil Power Generation et l’ancienne Division Transportation Systems, pour un montant de 768 millions d’euros.

Au deuxième trimestre, le Secteur Energy est le principal vecteur de croissance du résultat. Toutes les Divisions enregistrent une progression en glissement annuel. Healthcare améliore son résultat opérationnel malgré un contexte difficile sur le marché. Le résultat opérationnel du Secteur Industry diminue en raison d’une pression sur les marges liée au volume d’affaires.

Au deuxième trimestre, le résultat des activités poursuivies est de 955 millions d’euros, en hausse de 69 % par rapport au deuxième trimestre de l’exercice 2008. Le bénéfice par action des activités poursuivies avant dilution passe de 0,59 euro à 1,05 euro en glissement annuel. Le bénéfice après impôts s’élève à 1,013 milliard d’euros, contre 412 millions d’euros au deuxième trimestre de l’exercice 2008. Le BPA avant dilution augmente de 0,42 euro à 1,11 euro.

Le résultat des Secteurs doit dépasser le niveau atteint l’exercice dernier

L’environnement économique et financier actuel ne montre aucun signe de reprise à court terme. Malgré ce contexte difficile, le résultat des Secteurs pour l’exercice 2009 devrait dépasser le chiffre de 6,6 milliards d’euros atteint l’an dernier. Siemens estime que la croissance du résultat des activités poursuivies lors de l’exercice 2009 devrait dépasser la croissance du résultat des Secteurs. Cette perspective ne tient pas compte des éventuelles incidences sur le résultat que pourraient générer les opérations de gestion de portefeuille et les procédures judiciaires et réglementaires en cours. Pour l’exercice 2009, Siemens s’est fixé comme objectif d’atteindre une croissance de son chiffre d’affaires au moins deux fois supérieure à celle du PIB mondial, et si l’évolution du PIB est négative, un recul du chiffre d’affaires en pourcentage inférieur à la moitié de la croissance négative du PIB.

Siemens AG (Berlin et Munich) est une entreprise mondiale leader dans le domaine de l’électronique et de l’électrotechnique. Avec un effectif de près de 430 000 personnes (au titre des activités poursuivies), Siemens développe, conçoit, réalise et fabrique des produits, des systèmes et des installations et fournit une vaste gamme de solutions sur mesure. Depuis sa création il y a plus de 160 ans, Siemens rime avec performances techniques, innovation, qualité, fiabilité et présence mondiale. Au cours de l’exercice 2008, Siemens a réalisé, selon le référentiel IFRS, un chiffre d’affaires de 77,3 milliards d’euros et un résultat après impôts de 5,9 milliards d’euros. Pour de plus amples informations, consultez le site : www.siemens.com

Le présent document comporte des déclarations à caractère prospectif qui reposent sur des hypothèses et des estimations. Même si nous tenons ces prévisions pour réalistes, nous ne pouvons en garantir l’exactitude. Les hypothèses formulées comportent des risques et des incertitudes. En effet, nombreux sont les facteurs hors du contrôle de Siemens pouvant influer sur les activités, la stratégie, la réussite et les résultats de l’entreprise et aboutir à des performances effectives pouvant fortement diverger par rapport aux prévisions formulées de manière explicite ou implicite. Citons parmi ces nombreux facteurs l’évolution de l’environnement économique et commercial général et l’évolution des marges dans nos principales activités, l’évolution des marchés financiers, notamment les fluctuations des taux d’intérêt et des taux de change, mais aussi la variation des prix des matières premières, des écarts de crédit ainsi que des placements financiers en général, la volatilité et la chute des marchés financiers, la détérioration des conditions sur le marché du crédit, notamment les incertitudes croissantes liées à la crise des crédits hypothécaires, des marchés financiers et des liquidités, ainsi que les incertitudes pesant sur la réussite économique future des principales activités dans lesquelles nos Secteurs Industry, Energy et Healthcare opèrent, les défis liés à l’intégration des récentes acquisitions et à la mise en œuvre de joint ventures et autres opérations de portefeuille, le lancement de produits concurrents ou de nouvelles technologies, la difficulté d’acceptation de nouveaux produits et services de la part des clients, les changements de stratégie commerciale, l’issue des enquêtes ouvertes ou des procédures judiciaires en cours, notamment celles liées aux affaires de corruption dans lesquelles nous sommes cités, les possibles incidences de ces enquêtes et procédures sur notre activité courante, y compris dans nos relations avec les administrations publiques et d’autres clients, et les possibles incidences de ces affaires sur nos Comptes annuels, ainsi que divers autres facteurs. Des informations détaillées sur certains de ces facteurs sont fournies dans le présent Rapport annuel ainsi que dans les rapports remis par Siemens à l’autorité américaine des marchés financiers (SEC) que vous pouvez consulter sur le site Siemens à l’adresse www.siemens.com et sur le site de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes venaient à se réaliser, les résultats effectifs pourraient alors varier de manière significative, en positif ou en négatif, par rapport aux prévisions de résultat formulées par anticipation, estimation ou projection sur l’avenir. Siemens n’a pas l’intention et ne s’engage nullement à mettre à jour ni à corriger ces prévisions.