Siemens crée next47, une entité séparée dédiée aux start-up

  • Investissement d’un milliard d’euros sur les cinq prochaines années

  • Un espace qui donne libre cours aux idées nouvelles et permet le développement de nouvelles technologies

  • Focalisation sur des thèmes d’avenir tels que l’intelligence artificielle et l’électrification décentralisée

1er octobre 2016, Siemens créera une entité séparée dont l’objectif sera de promouvoir plus vigoureusement les idées disruptives et d’accélérer le développement de nouvelles technologies. Le nom de l’unité, « next47 », fait référence à l’année de fondation de Siemens en 1847. En regroupant ses activités start-up existantes dans l’entité next47, la société sera à même de réunir le meilleur de deux mondes : next47 associera l’agilité, la vitesse et l’indépendance à une base de clients globale, de nombreuses années d'expérience, la crédibilité et la solidité financière. Cette nouvelle unité disposera d'un financement d’un milliard d’euros sur les cinq premières années et sera dirigée de manière intérimaire par Siegfried Russwurm, directeur de la technologie chez Siemens.

« Siemens était elle-même une start-up en 1847, fondée dans un modeste atelier de Berlin », explique Joe Kaeser, président et CEO de Siemens AG. « Avec next47, nous suivons les idéaux des fondateurs de notre société et nous construisons une solide base pour promouvoir l’innovation afin de poursuivre le développement de Siemens ». La nouvelle entité se verra accorder l’indépendance nécessaire tout en bénéficiant des avantages offerts par Siemens. Elle couvrira toutes les régions du monde depuis ses bureaux de Berkeley, Shanghai et Munich. next47 s’appuiera sur les activités start-up existantes de Siemens. La nouvelle entité sera ouverte aussi bien aux employés qu’aux créateurs, aux start-up externes et aux sociétés déjà établies qui souhaiteront explorer de nouvelles idées commerciales dans les secteurs d’innovation stratégiques de la société. « next47 apportera la liberté d’expérimenter et de se développer, sans les contraintes organisationnelles d’une grande entreprise. Notre nouvelle entité respectera rigoureusement la stratégie de Siemens et nous permettra d'exploiter des idées disruptives dans nos domaines clés que sont l’électrification, l’automatisation et la digitalisation », explique Siegfried Russwurm.

Le premier projet de next47, qui fait suite à un accord conclu avec Airbus en avril 2016, portera sur l’électrification de l’aviation. Les deux sociétés veulent démontrer d’ici 2020 la faisabilité technique des systèmes de propulsion hybride/électrique pour les petits et moyens avions de transport de passagers. L’intelligence artificielle, les machines autonomes, l’électrification décentralisée et la mobilité en réseau sont autant d’autres axes d’innovation majeurs. La nouvelle unité se concentrera également sur les applications dites blockchain, conçues pour simplifier et sécuriser le transfert de données dans des secteurs tels que l’industrie et le négoce d’énergie.

Siemens collabore avec des start-up depuis la fin des années 1990. Au cours des deux dernières décennies, la société a investi plus de 800 millions d’euros dans quelque 180 start-up. Chaque année, Siemens est en contact avec plus de 1 000 d’entre elles et lance environ 20 projets de coopération. Elle a elle-même fondé plus d’une douzaine de start-up.


30/06/2016