Tools

Siemens FranceSiemens France

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Siemens estime à 25 milliards d’euros le chiffre d’affaires que devrait dégager son portefeuille d’activités environnemental en 2011

Peter Löscher, Président du Directoire : « Nous devançons largement nos concurrents »

General interest press release
Londres, 23.06.2008

Dans le cadre du processus de concentration de ses activités sur les marchés à forte croissance, Siemens a évalué, pour la première fois, son portefeuille environnemental et les résultats générés par ce secteur. Cette évaluation a permis d’établir que l’entreprise avait réalisé un chiffre d'affaires de près de 17 milliards d'euros avec ses produits et solutions dédiés à la protection de l’environnement et du climat lors de l’exercice 2007, soit près d’un quart du chiffre d’affaires consolidé. Le cabinet indépendant d’expertise et de conseil PricewaterhouseCoopers a certifié le portefeuille environnemental de Siemens et la méthodologie appliquée pour sa comptabilisation. Siemens table sur une croissance annuelle de près de 10 % pour les années à venir : « En 2011, nous voulons dégager 25 milliards d'euros avec ces solutions et produits », a déclaré Peter Löscher, Président du Directoire de Siemens AG, à Londres.

Lors de l’exercice 2007, les produits et solutions du portefeuille environnemental ont permis de réduire les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 114 millions de tonnes chez les clients de Siemens, soit plus de 20 fois le volume d’émissions produit par Siemens dans le cadre de ses activités. En 2011, la réduction des émissions de CO2 réalisée grâce aux produits et solutions Siemens devrait atteindre près de 275 millions de tonnes, ce qui représente le volume total d’émission actuelle générée par six grandes métropoles mondiales, dont Londres, New York et Tokyo.

Peter Löscher, Président du Directoire (CEO), a présenté pour la première fois le portefeuille environnemental du Groupe lundi, à l’occasion du Siemens Media Summit à Londres : « Lors du dernier exercice, notre chiffre d’affaires environnemental s’est établi à près de 17 milliards d’euros. Nous devançons largement nos concurrents », a déclaré Peter Löscher. Les prévisions pour 2011 se fondent sur les hypothèses de croissance organique des activités environnementales développées dans les Secteurs Industry, Energy et Healthcare.

Le vaste portefeuille environnemental comprend d’une part des solutions pour pratiquement tous les domaines de la production, du transport et de la consommation d’énergie, qu’il s’agisse des bâtiments, de l’éclairage, du transport ou encore de l’industrie, et d’autre part des technologies environnementales, notamment pour l’épuration de l’eau et la qualité de l’air. Le cabinet indépendant d’expertise et de conseil PricewaterhouseCoopers a audité et certifié le chiffre d’affaires et le volume des réductions de CO2 générés par le portefeuille environnemental en 2007 ainsi que les méthodes employées par Siemens pour leur comptabilisation. Cet audit s’est fondé sur les critères définis dans le Protocole sur les gaz à effet de serre, une initiative du World Business Council for Sustainable Development et du World Resource Institute.

Lors de l’exercice 2007, le Groupe Siemens a généré au travers de ses activités économiques, notamment par l'utilisation de chaleur et d’électricité ou encore pour le transport, 5,1 millions de tonnes de CO2. Malgré cette empreinte environnementale relativement faible, l’entreprise s’est fixée des objectifs ambitieux. Siemens entend diminuer ses propres émissions de gaz à effet de serre de 20 %, relativement à son chiffre d’affaires, sur la période 2006 à 2011. En outre, Siemens s’engage à optimiser l’utilisation de l’eau dans ses processus de production et à réduire le volume des déchets produits au sein de l’entreprise. A ce titre, le Directoire a arrêté récemment un programme environnemental dans le cadre du programme Fit for 2010, définissant les objectifs dans ce domaine.

Pratiquement toutes les Divisions de Siemens participent au portefeuille environnemental de l’entreprise. En 2007, les principales contributions en matière de réduction des émissions de CO2 ont été apportées par l’activité des turbines à gaz, les systèmes d’éclairage à haut rendement, la modernisation du parc de centrales électriques, les éoliennes et les trains écologiques. Le portefeuille environnemental comprend également des produits du Secteur Healthcare, comme le scanner Somatom Definition, qui consomme 30 % d’énergie en moins par examen et 80 % de plomb en moins que les modèles précédents.

Pour pouvoir intégrer le portefeuille environnemental, un produit doit contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre ou à lutter contre la pollution de l’air et de l’eau. Tous les produits relevant des énergies renouvelables remplissent ce critère, notamment les quelque 7 000 éoliennes installées par Siemens, d’une puissance totale de près de 7 000 MW. En outre, l'entreprise fournit des turbines pour la production d’électricité dans des centrales solaires thermiques.

Le potentiel de réduction des émissions de CO2 des autres produits a été évalué en se fondant sur des valeurs de référence. C’est ainsi, par exemple, que le potentiel d’économie des centrales équipées de turbines à gaz les plus modernes et offrant les plus hauts rendements est estimé. Grâce à leur rendement élevé de 58 %, ces turbines produisent seulement 345 grammes de CO2 par kWh, un chiffre bien inférieur à la moyenne mondiale, qui est de 578 grammes de CO2 par kWh. Autre exemple : les diodes électroluminescentes (DEL) et les lampes à économie d’énergie qui contribuent de manière significative à la réduction des émissions de CO2 par rapport à la consommation électrique moyenne des systèmes d’éclairage classiques. Les solutions de modernisation des centrales au charbon obsolètes participent également au portefeuille environnemental dans la mesure où l’amélioration de leur rendement énergétique permet de dégager un important potentiel de réduction des émissions de CO2, pour un coût relativement faible.

Le potentiel d’économie d’énergie dans les bâtiments est évalué en procédant à une comparaison avant et après la mise en œuvre des mesures appropriées. Ces dernières années, Siemens a ainsi optimisé à l’échelle mondiale la consommation d’énergie de plus de 6 500 bâtiments et réduit les coûts énergétiques et aussi les émissions de gaz de jusqu’à 25 %. Une piscine couverte à Vienne détient le record en la matière : les experts Siemens ont réussi à réduire la consommation de chaleur de 66 % et la consommation d’eau de 45 %.

Le portefeuille environnemental de Siemens sera régulièrement audité et développé. Les progrès du programme environnemental seront publiés chaque année dans le Rapport de responsabilité sociale de l’entreprise (Corporate Responsability Report).

Siemens AG (Berlin et Munich) est une entreprise mondiale leader dans le domaine de l’électronique et de l’électrotechnique. Avec un effectif de près de 400 000 personnes (au titre des activités poursuivies), Siemens développe, conçoit, réalise et fabrique des produits, des systèmes et des installations et fournit des prestations de service sur mesure. Depuis sa création il y a plus de 160 ans, Siemens rime avec performances techniques, innovation, qualité, fiabilité et présence mondiale. Au cours de l’exercice 2007 (clos le 30 septembre), Siemens a réalisé, selon le référentiel IFRS, un chiffre d’affaires de 72,4 milliards d’euros et un bénéfice de 3,9 milliards d’euros, au titre des activités poursuivies. Pour de plus amples informations, consultez le site : www.siemens.com

Ce communiqué comporte des prévisions qui reposent sur des hypothèses et des estimations. Même si nous tenons ces prévisions pour réalistes, nous ne pouvons en garantir l’exactitude. Les hypothèses formulées comportent des risques et des incertitudes. En effet, nombreux sont les facteurs hors du contrôle de Siemens pouvant influer sur les activités, la stratégie, la réussite et les résultats de l’entreprise et aboutir à des performances effectives pouvant fortement diverger par rapport aux prévisions formulées de manière explicite ou implicite. Citons parmi ces nombreux facteurs l’évolution de l’environnement économique et commercial général et le développement des marges dans nos principales activités, les défis liés à l’intégration des récentes acquisitions et à la mise en oeuvre de joint ventures et autres opérations de portefeuille, la variation des taux de change et des taux d’intérêt, le lancement de produits concurrents ou de nouvelles technologies, la difficulté d’acceptation de nouveaux produits et services de la part des clients, les changements de stratégie commerciale, l’issue des enquêtes ouvertes ou des procédures judiciaires en cours, notamment celles liées aux affaires de corruption dans lesquelles nous sommes cités en Allemagne, aux Etats-Unis ou ailleurs, les possibles incidences de ces enquêtes et procédures sur notre Activité courante, y compris dans nos relations avec les administrations publiques et d’autres clients, et les possibles incidences de ces affaires sur nos Comptes, ainsi que divers autres facteurs. Des informations détaillées sur certains de ces facteurs sont fournies dans les rapports remis par Siemens à l’autorité américaine des marchés financiers (SEC) que vous pouvez consulter sur le site Siemens à l’adresse www.siemens.com et sur le site de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes venaient à se réaliser, les résultats effectifs pourraient alors varier de manière significative, en positif ou en négatif, par rapport aux prévisions de résultat formulées par anticipation, estimation ou projection sur l’avenir. Siemens n’a pas l’intention et ne s’engage nullement à mettre à jour ni à corriger ces prévisions.