Tools

Siemens FranceSiemens France

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Siemens se donne les moyens de franchir la barre des 100 milliards d’euros

L’entreprise annonce la création d’un quatrième Secteur : Infrastructure & Cities. Le Secteur Industry ciblera davantage ses activités sur l’industrie et les services. Siemens prévoit une introduction en bourse d’Osram, sa filiale dans le secteur de l’éclairage.

For the business press
Munich, 29.03.2011

Siemens AG entend prendre une part active à la croissance dynamique des villes et des investissements dans les infrastructures. Pour y parvenir, l’entreprise crée un quatrième Secteur – Infrastructure & Cities – qui rassemblera certaines activités ciblées des Secteurs Industry et Energy. A l’avenir, le Secteur Industry se concentrera exclusivement sur les clients de l’industrie, tout en renforçant ses activités de service. « Le cap que nous donnons à Siemens est celui du leadership technologique, à travers un large éventail de solutions en matière d’efficacité énergétique pour les villes et l’industrie. Nous entendons ainsi franchir la barre des 100 milliards d’euros en volume d’affaires au cours des prochaines années », a déclaré Peter Löscher, Président du Directoire et CEO de Siemens. Par ailleurs, le Groupe prévoit de procéder à une introduction en bourse de sa filiale Osram à l’automne 2011. Osram, qui acquerra une plus grande liberté entrepreneuriale, pourra ainsi renforcer sa position de leader sur un marché de l’éclairage en pleine mutation technologique. Le Conseil de surveillance de Siemens AG a approuvé cette introduction en bourse à l’occasion d’une séance extraordinaire, le 28 mars 2011.

Fort d’une position déjà bien établie, Siemens entend continuer à faire évoluer son organisation afin de conserver son rôle de leader en termes de développement technologique et d’évolution du marché. Les Divisions Mobility et Building Technologies, et Osram (jusqu’à son introduction en bourse), qui relèvent à ce jour du Secteur Industry, ainsi que la Division Power Distribution, aujourd’hui rattachée au Secteur Energy, seront regroupées au sein du nouveau Secteur Infrastructure & Cities. Ce changement permettra de concentrer les compétences de l’entreprise en matière de réseaux intelligents et de systèmes de gestion de la distribution et de la consommation d’énergie. L’activité de ce nouveau Secteur sera axée sur l’intégration de technologies et l’élaboration de solutions sur mesure en matière d’efficacité énergétique pour les infrastructures privées ou publiques, par exemple les réseaux intelligents pour les bâtiments ou les solutions de mobilité intégrées. A elles seules, les villes représentent pour Siemens un volume de marché d’environ 300 milliards d’euros.

A l’avenir, le Secteur Industry se concentrera exclusivement sur les clients de l’industrie. Il ciblera encore plus spécifiquement le secteur industriel et exploitera davantage le potentiel de ses activités de service. Les activités de la Division Industry Solutions seront réparties entre la Division Industry Automation, la Division Drive Technologies et la future Division Customer Services.

Par ailleurs, le Groupe prévoit de procéder à une introduction en bourse d’Osram, sa filiale dans le secteur de l’éclairage, qui est déjà autonome sur le plan technologique et commercial. La société mère entend conserver une participation minoritaire et rester, à long terme, un solide actionnaire de cette marque d’éclairage qui jouit d’un positionnement de premier ordre sur le marché mondial. Grâce à cette introduction en bourse, Osram acquerra une nouvelle liberté entrepreneuriale et pourra déployer tout son potentiel de leadership sur un marché en pleine mutation technologique.

A l’avenir, le nouveau domaine de compétence chargé de l’innovation technologique au sein du Directoire (Technology) concentrera toutes les ressources nécessaires pour créer et développer rapidement et efficacement de nouvelles activités à vocation technologique. Cette nouvelle organisation fédèrera notamment en son sein les activités de capital-investissement de Siemens. En outre, elle assumera la responsabilité des plateformes technologiques à l’échelle du Groupe, en particulier dans le domaine des infrastructures et systèmes IT sectoriels, et de la coordination, à l’échelle du Groupe, des partenariats avec les entreprises du secteur informatique.

Le 29 mars 2011, vous pourrez participer à une téléconférence avec Peter Löscher, Président du Directoire et CEO de Siemens, et Joe Kaeser, CFO de Siemens, à partir de 9h30 (HAEC) à l’adresse : www.siemens.com/conferencecall

_________________

Le présent communiqué comporte des déclarations à caractère prospectif qui reposent sur des hypothèses et des estimations. Même si nous tenons ces prévisions pour réalistes, nous ne pouvons en garantir l’exactitude. Les hypothèses formulées comportent des risques et des incertitudes. En effet, nombreux sont les facteurs hors du contrôle de Siemens pouvant influer sur les activités, la stratégie, la réussite et les résultats de l’entreprise et aboutir à des performances effectives pouvant fortement diverger par rapport aux prévisions formulées de manière explicite ou implicite. Siemens est notamment exposé à l’évolution de son environnement macroéconomique qui peut avoir une incidence directe sur les processus, les clients et les fournisseurs. Ainsi, une évolution défavorable pourrait avoir une incidence négative sur l’évolution du chiffre d’affaires et sur le degré d’utilisation des capacités de l’entreprise. Etant donné la diversité de leurs activités, les secteurs opérationnels de Siemens ne sont pas également exposés à l’évolution de l’environnement économique ; des différences majeures peuvent survenir en fonction de la période d’occurrence et de l’ampleur des incidences de ces évolutions. Ces disparités sont encore accentuées par le fait que Siemens est une entreprise de dimension mondiale qui opère dans des pays affichant des taux de croissance conjoncturels très différents. Par ailleurs, les risques de report ou d’annulation de commandes de la part des clients mais aussi d’intensification de la pression baissière sur les prix en raison de l’évolution défavorable du marché font peser des incertitudes qui peuvent prendre des proportions supérieures à celles anticipées par le Directoire de Siemens ou faire augmenter les charges fonctionnelles qui ont été engagées en prévision d’une croissance qui n’a pas eu l’ampleur prévue. D’autres facteurs peuvent également entraîner des écarts par rapport aux prévisions de résultat formulées. Il s’agit notamment de l’évolution des marchés financiers, y compris les variations des taux de change (par rapport au dollar américain – USD) et des taux d’intérêt, l’évolution du cours des matières premières et du cours des actions, les écarts de taux de crédit (credit spreads) ainsi que l’évolution des placements financiers d’une manière générale. Des changements éventuels dans les taux d’intérêt ou dans d’autres hypothèses prospectives utilisées pour déterminer les engagements de retraite peuvent avoir une incidence sur la valeur actualisée nette des futurs droits à prestations au titre des plans de retraite au sein de Siemens ainsi que sur l’évolution prévisionnelle des actifs du fonds de pension, pouvant avoir une répercussion imprévue sur l’état de financement des plans de retraite et des engagements similaires. La volatilité croissante, voire une nouvelle chute des marchés financiers, la détérioration des conditions de financement et les incertitudes persistantes liées à la crise des crédits hypothécaires, des marchés financiers et des liquidités, ou encore les aléas qui pèsent sur les principales activités opérationnelles, peuvent avoir des répercussions sur le résultat de Siemens qu’il est impossible d’anticiper. Par ailleurs, Siemens est exposé à des risques et des incertitudes liés aux nouvelles orientations stratégiques, à l’évolution de ses participations et alliances stratégiques, aux défis liés à l’intégration des principales acquisitions, à la mise en place de coentreprises ou toute autre opération de gestion de portefeuille, au lancement de nouveaux produits ou de nouvelles technologies par la concurrence ou l’émergence de nouveaux concurrents, au changement de l’environnement concurrentiel (notamment sur les marchés de croissance), au rejet des nouveaux produits et services Siemens par les clients, aux changements de stratégie commerciale, à l’issue des enquêtes judiciaires ouvertes et autres procédures en cours ainsi qu’aux mesures afférentes, aux possibles incidences de ces enquêtes et procédures sur l’activité de Siemens, y compris dans nos relations avec les administrations publiques et d’autres clients, aux possibles répercussions de ces affaires sur les Comptes annuels de Siemens, ainsi qu’à divers autres facteurs. Des informations détaillées sur certains de ces facteurs sont fournies dans le présent Rapport annuel ainsi que dans les autres rapports remis par Siemens à l’autorité américaine des marchés financiers (SEC) que vous pouvez consulter sur le site Siemens à l’adresse www.siemens.com et sur le site de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes venaient à se réaliser, les résultats effectifs pourraient alors varier de manière significative par rapport aux prévisions de résultat formulées par anticipation, estimation ou projection sur l’avenir. Siemens n’a pas l’intention et ne s’engage nullement à mettre à jour ni à corriger ces prévisions.