Siemens a dépassé ses prévisions, pourtant relevées à deux reprises, et réalisé un résultat historique grâce à un excellent travail d’équipe

« L’exercice qui vient de se clôturer a été l’un des plus importants dans l’histoire de notre entreprise. Abstraction faite des cessions de portefeuille, il s’agit même du meilleur. Nous avons travaillé dur et je suis fier des réalisations de notre équipe mondiale. Pour l'exercice 2017, nous continuerons à nous concentrer pleinement sur la mise en œuvre de Vision 2020 », a déclaré Joe Kaeser, président et CEO de Siemens AG.

Exercice fiscal 2016

  • Les commandes et le chiffre d’affaires ont progressé de 5 % par rapport à l’exercice 2015, à 86,5 milliards et 79,6 milliards d’euros respectivement, pour un ratio book-to-bill de 1,09 ; hors effets de devise, les commandes et le chiffre d’affaires ont tous deux affiché une croissance de 6 %.

  • La marge de l’activité industrielle a enregistré une hausse de 13 %, à 8,7 milliards d’euros ; la forte progression de Energy Management, Wind Power and Renewables ainsi que la croissance des autres divisions et de Healthineers ont plus que compensé le net recul de Process Industries and Drives.

  • La marge de l’activité industrielle a atteint 10,8 %, toutes les activités, hormis Process Industries and Drives, ayant réalisé leurs objectifs.

  • Le résultat net de 5,6 milliards d’euros est le reflet d’une solide performance opérationnelle ; le résultat net de l’exercice 2015 (7,4 milliards d’euros) incluait 3,0 milliards d’euros provenant de la cession de l’activité d’audiologie et des parts de Siemens dans BSH Bosch und Siemens Hausgeräte GmbH (BSH).

  • Le résultat net par action (EPS) de 6,74 euros est supérieur à la fourchette anticipée, pourtant relevée au troisième trimestre ; le résultat net par action de l'année précédente (8,84 euros) incluait 3,66 euros liés à la vente de l’activité d’audiologie et de BSH.

  • Siemens proposera un dividende de 3,60 euros par action.


Résultats du 4e trimestre 2016

  • Les entrées de commandes au quatrième trimestre s’élèvent à 20,3 milliards d’euros, soit 14 % de moins qu’à la même période de l’année dernière, où le groupe avait enregistré d’importantes commandes ; exception faite de ces grosses commandes, le groupe enregistre une modeste croissance.

  • Le chiffre d’affaires est en hausse de 3 % et s’établit à 22,0 milliards d’euros, pour un ratio book-to-bill de 0,93 ; hors effets de devise, le chiffre d’affaires a grimpé de 5 % et les commandes ont baissé de 13 %.

  • L’activité industrielle a enregistré un solide résultat de 2,4 milliards d’euros et une hausse de 10,9 % de sa marge opérationnelle ; les hausses observées dans la plupart des divisions sont en grande partie annulées par l’effet négatif de Process Industries and Drives résultant des ajustements de capacité annoncés précédemment.

  • Le résultat net se chiffre à 1,2 milliard d’euros, en hausse de 18 % ; le résultat net par action non dilué (EPS) a augmenté de 21 %, à 1,45 euro, contre 1,18 euro au quatrième trimestre de l’exercice 2015.


10/11/2016