Siemens : un modèle de développement durable

For the business press
Munich, 24.04.2013

• Siemens publie son Rapport de développement durable pour l’exercice 2012
• Le Groupe atteint ses principaux objectifs en matière de développement durable
• Siemens entend obtenir la certification LEED pour tous ses nouveaux bâtiments
• Un programme d’amélioration de l’efficacité énergétique pour l’ensemble de la chaîne de création de valeur
•Entreprise industrielle la plus durable (Supersector Leader), en tête dans la catégorie « Industrial Goods and Services »

Dans son Rapport de développement durable 2012 publié aujourd’hui, Siemens tire un bilan positif de l’exercice 2012. « Nous avons pleinement atteint nos objectifs en matière de développement durable : nous avons porté le chiffre d’affaires de notre portefeuille environnemental à 33 milliards d’euros, faisons figure de modèle en matière de durabilité et avons convaincu un millier de fournisseurs de rejoindre notre programme d’amélioration de l’efficacité énergétique. En outre, pour la première fois de notre histoire, nous avons obtenu le titre d’entreprise industrielle la plus durable de l’année 2012 au prestigieux indice Dow Jones de durabilité (Dow Jones Sustainability Index). En effet, en décrochant la première place dans neuf secteurs industriels, Siemens devient Supersector Leader », a déclaré Barbara Kux, membre du Directoire en charge du développement durable (Chief Sustainability Officer) de Siemens AG.

En 2012, Siemens a également su faire de son portefeuille environnemental un élément moteur de son activité. Le chiffre d’affaires généré par les produits verts affiche une croissance supérieure de trois points à celle du chiffre d’affaires total du Groupe, pour s’établir désormais à 42 % du volume d’affaires total. Grâce aux technologies vertes de Siemens, nos clients ont pu réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en 2012 de 332 millions de tonnes, soit l’équivalent des émissions annuelles cumulées de Berlin, Hong Kong, Jakarta, Londres, Melbourne, Moscou, New-York, São Paulo et Tokyo.

Depuis plusieurs années, Siemens s’attache également à réduire sa propre consommation de ressources naturelles. Ainsi, sur la période des exercices 2010 à 2012, Siemens a amélioré son efficacité énergétique de 8 %, diminué sa production de déchets de 6 % et réduit ses émissions de CO2 de 12 %. Des programmes d’amélioration de l’efficacité énergétique sont déjà mis en œuvre sur plus d’une centaine de sites de production Siemens. Les nouveaux bâtiments et les principaux actifs du parc immobilier existant se conforment aux spécifications requises en matière de durabilité. En outre, l’entreprise vise l’obtention de la certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), la norme internationale pour la construction de bâtiments écologiques, pour l’ensemble de ses nouveaux bâtiments. Le nouveau siège du Groupe à Munich, actuellement en travaux, constituera une nouvelle référence en la matière. Siemens entend également étendre ces mesures à l’ensemble de la chaîne logistique. Ainsi, dans le cadre du programme d’amélioration de l’efficacité énergétique destiné aux fournisseurs (EEP4S), plus d’un millier de fournisseurs ont déjà procédé à une évaluation de leur efficacité énergétique, identifiant un potentiel d’économies d’énergie de près de 10 %.

Peter Löscher, Président du Directoire de Siemens AG, a déclaré : « Au cours des dernières années, Siemens s’est affirmé comme un modèle en matière de développement durable. Ainsi, je tiens à remercier Madame Kux et son équipe ainsi que l’ensemble de nos collaborateurs, à qui revient le mérite de cette réussite. Nous pouvons à juste titre nous montrer fiers de ce succès car il profite à notre activité, à nos clients et à l’entreprise dans son ensemble. Cela nous vaut d’ailleurs une très large reconnaissance à l’extérieur de l’entreprise. » En 2012, Siemens s’est classé n° 1 dans deux catégories du prestigieux Dow Jones Sustainability Index : « Industrial Goods and Services » (biens et services industriels) et« Diversified Industrials » (entreprises industrielles diversifiées). En totalisant un score de 98 / 100 pour l’exercice 2012, Siemens décroche également la première place dans le classement du Carbon Disclosure Project (CDP), un organisme de renommée mondiale en matière de développement durable, qui regroupe près de 650 investisseurs institutionnels totalisant un volume d’actifs de 78 000 milliards de dollars US.