Tools

Siemens FranceSiemens France

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Vision Siemens 2020

For the business press
Munich, 06.05.2014

  • Activité ciblée sur les secteurs de croissance dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la numérisation

  • Le rachat de l’activité des turbines à gaz et des compresseurs de Rolls-Royce, la constitution d’une coentreprise pour Metals Technologies et l’introduction en bourse de l’activité Audiologie fixent le cap de la nouvelle orientation

  • Instauration d’une nouvelle structure organisationnelle plus directe –suppression de l’échelon des Secteurs

  • Participation accrue des salariés à la réussite de l’entreprise – Siemens entend mobiliser jusqu’à 400 millions d’euros par an en fonction des résultats enregistrés

  • Lancement à venir d’un programme de rachat d’actions à hauteur de quatre milliards d’euros maximum

À l’avenir, Siemens AG entend cibler son activité sur les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la numérisation. Sur ces chaînes decréation de valeur, Siemens a identifié plusieurs secteurs présentant le plus fortpotentiel de croissance à long terme pour le Groupe. L’entreprise entend donc orienter l’allocation de ses ressources vers ces secteurs de croissance et a annoncé, à cet effet, des mesures concrètes. C’est dans ce contexte que s’inscrivent le rachat des principales activités de la branche énergie de Rolls-Royce et l’intégration dans une coentreprise des activités de Metals Technologies. Par ailleurs, l’introduction en bourse de l’activité Audiologie est en préparation. En outre, Siemens entend instaurer une structure organisationnelle comportant moins d’échelons hiérarchiques et davantage axée sur les clients. Telle est la vision Siemens 2020.

« Notre vision 2020 est ciblée sur les perspectives à long terme de l’entreprise tout au long de la chaîne de création de valeur dans les domaines de l’électrification et de l’automatisation d’aujourd’hui. En renforçant la participation des salariés à la réussite de l’entreprise par l’actionnariat, nous œuvrons à l’émergence d’une culture durable de la propriété au sein de Siemens », a déclaré Joe Kaeser, Président du Directoire de Siemens.

L’entreprise veut étendre ses programmes d’actionnariat destinés aux salariés en deçà des échelons supérieurs du management et augmenter d’au moins 50 % le nombre d’actionnaires salariés pour franchir nettement la barre des 200 000. Pour ce faire, Siemens mobilisera chaque année jusqu’à 400 millions d’euros en fonction des résultats enregistrés. Le programme de rachat d’actions, qui a déjà été annoncé, va par ailleurs être lancé. Il portera sur un montant maximum de 4 milliards d’euros.

Le recentrage à venir des activités de l’entreprise dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la numérisation est le fruit d’une analyse approfondie et exhaustive menée depuis août 2013. Celle-ci a permis d’identifier les secteurs dans lesquels l’entreprise pourra dégager à l’avenir une croissance à long terme et une forte rentabilité grâce à ses produits et à sa compétence technique hors pair.

Dans les domaines de l’électrification et de l’automatisation, dans lesquels Siemens s’impose déjà en leader incontesté sur de nombreux marchés, les secteurs de croissance sont notamment les marchés des petites turbines à gaz et des éoliennes offshore, qui bénéficient de la demande croissante en solutions d’approvisionnement sûr et durable en électricité. L’industrie des procédés offre des opportunités prometteuses que Siemens pourrait mieux exploiter, notamment avec ses solutions d’automatisation et d’entraînement. Siemens pourrait également bénéficier de forts potentiels de croissance sur le marché de la production de gaz et de pétrole non conventionnels.

Siemens entend en outre exploiter pleinement le potentiel offert par la numérisation croissante dans tous les domaines, pas seulement dans celui de la production manufacturière. L’usine numérique, rendue possible grâce aux solutions logicielles et aux outils de simulation, permet un développement plus rapide et plus efficace des produits. Les services axés sur l’exploitation des données numériques, les progiciels et les solutions IT sont d’une importance majeure car ils auront une influence décisive sur l’ensemble des futurs secteurs de croissance de Siemens. 

Siemens rationalise sa structure organisationnelle pour pouvoir pleinement exploiter le potentiel du marché dans ces secteurs de croissance. Ainsi, à compter du 1er octobre 2014, l’échelon des Secteurs sera supprimé et l’activité sera fédérée au sein de 9 Divisions au lieu des 16 actuelles. L’activité Healthcare sera par ailleurs gérée de manière autonome à l’avenir, ce qui lui permettra d’adapter ses structures régionales aux spécificités du marché de la santé sans devoir nécessairement se conformer à la matrice organisationnelle en vigueur à l’échelle du Groupe. Healthcare gagnera ainsi en flexibilité sur un marché en pleine mutation, marqué par un changement de paradigme. Dans le cadre de cette réorganisation, Siemens prépare également l’introduction en bourse de l’activité Audiologie.

Le resserrement des Divisions et la suppression des Secteurs devraient permettre de rendre notre structure organisationnelle moins bureaucratique, de réduire les coûts et d’accélérer la prise de décisions au sein de l’entreprise. Par ailleurs, les fonctions transversales de l’entreprise, comme les ressources humaines et la communication d’entreprise, devront être rationalisées et gérées de manière centrale. Ces mesures, qui devraient permettre de dégager au total des gains de productivité d’environ un milliard d’euros, devront être pleinement effectives d’ici la fin de l’exercice 2016. Pour une meilleure maîtrise des coûts sur la durée, l’entreprise s’est fixé un nouvel objectif en termes de productivité globale des coûts, qui devra être de 3 à 5 % par an à compter de l’exercice 2015.

À partir de l’exercice 2015, chaque Division devra réaliser un objectif de marge opérationnelle hors effets PPA, à savoir avant amortissements des actifs incorporels liés aux acquisitions. Les objectifs de marge de chacune des Divisions, exprimés sous la forme d’une fourchette de pourcentage, ont été définis sur la base de la marge opérationnelle dégagée par leurs principaux concurrents.

Power and Gas

11 – 15 %

Wind Power and Renewables

5 – 8 %

Energy Management

7 – 10 %

Building Technologies

8 – 11 %

Mobility

6 – 9 %

Digital Factory

14 – 20 %

Process Industries and Drives

8 – 12 %

Healthcare

15 – 19 %

Financial Services

15 – 20 % (rentabilité des capitaux propres)

Le présent communiqué comporte des déclarations à caractère prospectif qui reposent sur des hypothèses et des estimations. Nous pouvons, le cas échéant, formuler des déclarations prospectives dans des rapports, des présentations ou tout autre document destiné aux actionnaires, ainsi que dans des communiqués de presse. En outre, des représentants de l’entreprise peuvent également faire oralement des déclarations à caractère prospectif. De telles déclarations se fondent sur les prévisions actuelles et sur certaines hypothèses posées par la direction de Siemens. Elles comportent donc par nature des risques et des incertitudes. En effet, nombreux sont les facteurs hors du contrôle de Siemens pouvant influer sur les activités, la stratégie, la réussite et les résultats de l’entreprise et aboutir à des performances effectives pouvant fortement diverger par rapport aux prévisions formulées de manière explicite ou implicite. Ces facteurs comprennent, sans toutefois s’y limiter, ceux mentionnés dans notre dernier Rapport annuel déposé auprès de l’autorité américaine des marchés financiers (SEC), sous la forme du formulaire 20-F, à la rubrique « Item3: Key information – Risk factors », et dans notre dernier Rapport annuel établi conformément aux dispositions du Code de commerce allemand (HGB), et dans l’exposé des principaux risques et opportunités présenté dans notre dernier rapport d’activité trimestriel. Pour de plus amples informations sur les risques et incertitudes relatifs à Siemens, vous pouvez consulter le site de Siemens à l’adresse www.siemens.com sur lequel vous trouverez notre dernier Rapport annuel ainsi que les derniers rapports d’activité trimestriels ou semestriels, mais aussi la publication de nos résultats dans des communiqués de presse. Vous pouvez également consulter notre dernier Rapport annuel déposé auprès de l’autorité américaine des marchés financiers (SEC), sous la forme du formulaire 20-F, sur le site de Siemens à l’adresse www.siemens.com ainsi que sur celui de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes venaient à se réaliser, les résultats effectifs pourraient alors varier de manière significative par rapport aux prévisions de résultat formulées par anticipation, estimation ou projection sur l’avenir. Siemens n’entend pas et ne s’engage nullement à mettre à jour ni à corriger ces prévisions. En raison des arrondis, la somme des chiffres figurant dans le présent communiqué, ou dans d’autres publications, peut ne pas correspondre exactement au total arithmétique. En outre, les pourcentages sont des valeurs approchées.