Projet d'électrification du Puy de Dôme

Le « Panoramique des Dômes », liaison ferroviaire à crémaillère de nouvelle génération desservant le sommet du Puy-de-Dôme (1 465 m), a été mis en service au mois de juin 2012, soit près de quatre-vingt dix ans après l'interruption de service du chemin de fer originel.

La réalisation de cette liaison, inscrite dans le vaste « Projet de réorganisation de l’accès au Dôme », était dotée d’un objectif double : protéger le site – qui ne reçoit pas moins de 400 000 visiteurs par an – des conséquences de la fréquentation touristique sur l’environnement et accroître le niveau de sécurité des accès. A l’issue du projet, le train s’est définitivement substitué à tout acheminement par la route (hors engins de secours).

Constituée d’une voie unique de 5,3 km (la distance étant calculée à partir du centre de maintenance), la ligne est dotée d’une zone de croisement à double voie, dite « zone des Muletiers ». Elle se caractérise par sa forte déclivité (de 12% en moyenne jusqu’à 16% au sommet) justifiant l’installation d’une crémaillère. Elle est dotée de deux stations, l’une basse (la Maison de Site), l’autre haute et enterrée (la Gare de Sommet).

Siemens a réalisé la conception-réalisation de la partie ‘courant fort’ comprenant la Ligne Aérienne de Contact ou LAC (Lot A) et la sous-station de redressement de 2 x 900 kW avec les équipements en ligne (Lot B).

L’électrification du Puy de Dôme a été le premier projet clé-en-main d’électrification ferroviaire réalisé par Siemens en France. Il a été porté par les équipes de Siemens France basées à Châtillon et Lille, et fut l’occasion pour le groupe de mettre en avant quelques-unes de ses innovations technologiques.

19/02/2015 | Author: Name