Les autres projets

Grande Bretagne:

La Grande Bretagne ne possède pas de ligne à très grande vitesse et les lignes de chemin de fer sont globalement vétustes et saturées. Transrapid International et UK Ultraspeed aspirent donc à faire du Transrapid la solution aux problèmes de transport que rencontrent la Grande Bretagne. Sur l'axe Nord-Sud de Glasgow à Londres (environ 800km), cette ligne pourrait relier les grandes villes telles que Londres, Birmingham, Manchester, Newcastle et Edinburgh.


Pays-Bas:

Les Pays Bas développent un intérêt croissant pour la technologie Transrapid afin de relier les principales villes du pays. Un consortium dirigé par Siemens (Siemens, ABN Amro, Ballast Nedam, BAM and Fluor) et le gouvernement Hollandais élaborent de concert le projet Randstad Rapid.


La région du Golfe:

Deux projets de grande ampleur sont en phase d'élaboration : une ligne reliant Bahrain et Qatar et une ligne inter-cité entre Abu Dhabi et Dubai. Le Transrapid pourrait donc relier l'aéroport de Dubaï, actuellement en construction, fournissant à cette région en plein essor un mode de transport moderne, rapide et sûr.


Le Transrapid aux Etats-Unis:

Tout comme la Chine, les Etats-Unis sont un marché important pour le Transrapid. Des fonds ont d'ores et déjà été alloués pour deux principaux projets Transrapid.

  • Une ligne reliant Las Vegas à Primm, soit une distance de près de 56 km (35 miles).

  • Une des trois lignes envisagées sur la côte Est des Etats-Unis :
    - Pittsburgh International Airport - Greensburg line: 87 km
    - Baltimore - Washington line: 63 km
    - Atlanta - Hartsfield International Airport link: 50 km


Une procédure d'évaluation et de sélection sera conduite par le gouvernement Américain pour déterminer quel projet mettre en avant.