Alger

En janvier 2006, Entreprise Métro d’Alger (EMA) a confié la réalisation de la première ligne de métro d’Algérie à un consortium composé des entreprises françaises Siemens Mobility et Vinci Construction Grands Projets ainsi que de l’entreprise espagnole CAF.

Le contrat portait sur la fourniture clés en main d’une ligne d’une longueur de 9 km et de 14 rames de métro pour la capitale Alger. La première phase de la ligne comprend 10 stations, reliant Haî el Badrà Tafourah Grande Poste.


Siemens, leader du consortium, a fourni:

  • la signalisation,

  • les automatismes (produit Trainguard MT CBTC),

  • les télécommunications : réseau multiservice sol, radiotéléphonie des trains, vidéosurveillance, sonorisation…

  • l'électrification : tout le réseau énergie à partir du 60 kV délivré par Sonelgaz : 1 Poste Haute Tension (PHT), 8 Postes de Redressement (PR), 10 Poste Eclairage Force (PEF) … jusqu’au 3ème rail pour l’alimentation des rames en 750 V

  • la voie : béton dans le tunnel, ballast en aérien

  • la billettique : système mixte billet magnétique et carte sans contact

  • le Poste de Commande Centralisée

  • le management de projet ainsi que l'ensemble de l'ingénierie système


Cette ligne bénéficiera des équipements et technologies les plus récents, ce qui permettra d’offrir d’excellentes performances et de faciliter les extensions.

En tant que leader du consortium, Siemens assurera également le pilotage et la coordination générale du projet.

Alger a fait le choix de la technologie CBTC développée précédemment par Siemens Mobility pour la réalisation de la ligne 14 du métro parisien, première ligne de métro entièrement automatique de la capitale, inaugurée en 1998.

Le produit Trainguard MT CBTC de Siemens Mobility a été installé avec succès à New York lors de la resignalisation de la ligne L dont les automatismes ont été mis en service commercial en janvier 2006.

Trainguard MT CBTC est actuellement en cours d'installation à Paris dans le cadre du projet Ouragan (lignes 3, 5, 9, 10 et 12), à Budapest (ligne 2) et, en version "sans conducteur", à Paris (ligne 1), Budapest (ligne 4), Barcelone (ligne 9) et São Paulo (ligne 4).

CAF (Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles) fournit le matériel roulant (14 rames de 6 voitures) sur la base de celui livré pour les métros de Rome et de Madrid. Rame de 108 m de long avec intercirculation. Capacité : 1290 passagers (210 sièges + 1080 personnes debout).

Vinci Construction - Grands Projets se charge du parachèvement des stations, comme ce fut le cas pour le métro du Caire, de la construction des bâtiments administratifs et du garage atelier, auxquels s'ajoutent certains sous-systèmes électromécaniques tels que la ventilation du tunnel et les escaliers mécaniques.

Ce marché est une nouvelle illustration de la capacité du groupe à offrir ce type de système clés en mains et s'inscrit dans la longue histoire de Siemens en Algérie, déjà présent notamment dans les domaines de l'énergie, du médical et des télécommunications.

Chiffres clés

Longueur de la ligne

8,6 km

Nombre de stations

10

Vitesse commerciale

32 km/h

Vitesse maximale

70 km/h

Intervalle d'exploitation

110 s minimum200 s à la mise en service (avec 14 rames)

Capacité de transport

Maximum : 42200 passagers par heure et par direction (pphd)A la mise en service (avec le parc de 14 rames) : 23200 pphd