Trainguard MT CBTC

Aujourd'hui, une nouvelle génération d'automatismes est née, celle des Communications-Based Train Control, basée sur un échange continu et bi-directionnel entre les automatismes bord vers les automatismes sol. L'espacement des trains est réalisé sur le principe des cantons mobiles. Les dernières avancées technologiques dans les domaines des télécommunications et de l'informatique ont permis d'augmenter les débits de transmission et de développer le suivi informatisé des trains.

Trainguard MT CBTC est issu d'un savoir-faire unique en automatismes d'aide à la conduite associé aux technologies d'avant-garde de communication par radio à propagation libre basée sur les modulations à étalement de spectre. Il est adapté non seulement aux besoins d'automatiser des nouvelles lignes, mais aussi aux besoins de rénovation de lignes en exploitation. Trainguard MT CBTC répond également aux besoins d'interopérabilité exprimés par le métro New Yorkais et d'interchangeabilité exprimés par la RATP.

Avec Trainguard MT CBTC, la détection des trains n'est plus effectuée par des circuits de voie. Elle est informationnelle; c'est le train qui calcule sa propre position sur la ligne et la transmet aux automatismes sol. A chaque train est assigné, par les automatismes sol, un point à protéger. Ce point à protéger correspond en fait à l'arrière du train qui le précède. Trainguard MT CBTC assure donc l'espacement des trains par "cantons mobiles". Les automatismes bord élaborent ensuite le profil optimal de vitesse de manière à assurer l'arrêt en sécurité au niveau du point à protéger.

Ainsi, la solution CBTC de Siemens :

  • assure un rapprochement optimal des trains qui sont espacés au minimum d'une distance correspondant à leur distance de freinage plus une distance de sécurité. Cette distance peut être assimilée à un canton qui se déplace avec le train d'où le nom de "canton mobile",

  • fait abstraction du découpage physique de la voie et de la signalisation latérale, d'où la réduction des coûts de maintenance et l'amélioration de la disponibilité des automatismes,

  • rend l'exploitation plus souple en adaptant la taille des cantons mobiles aux caractéristiques de chaque train.


Airlink est la solution radio à haut débit permettant l'échange continu et bi-directionnel d'informations entre les automatismes sol et bord. Cette solution ne nécessite aucun support continu en voie. Elle garantit :

  • une très haute qualité de service qui contribue à la disponibilité et la fiabilité des automatismes d'aide à la conduite des trains,

  • une robustesse aux intrusions et aux brouilleurs volontaires ou fortuits,

  • une réduction des coûts de fonctionnement grâce à une maintenance simplifiée résultant de la faible quantité de matériel en voie requise par le système de transmission,

  • une solution adaptée aux besoins de rénovation, grâce à sa facilité d'installation par superposition progressive des systèmes de transmission existants,

  • aucun impact d'installation sur l'exploitation, les équipements radio étant installés en station,

  • la conformité aux standards d'interopérabilité et d'interchangeabilité,

  • la conformité aux régulations existantes dans le domaine des télécommunications: ETSI (Europe), FCC (Etats-Unis) et MII (Chine).


C'est la solution choisie par le NYCT (métro de New York) pour la rénovation de la ligne Canarsie, par BKV pour moderniser la ligne M2 du réseau de Budapest et des lignes 3, 5, 9, 10 et 12 du métro parisien. Trainguard MT CBTC équipera aussi la toute nouvelle ligne du métro d'Alger. Dans sa version driverless (sans conducteur), Trainguard MT CBTC est la solution retenue pour la ligne 9 de Barcelone et la ligne 1 à Paris .