Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Les nouveaux trains régionaux pour le réseau Elbe-Spree sont signés Siemens

  • 23 rames automotrices Desiro HC

  • Commande d’un montant d’environ 300 millions d’euros

  • Service sur les lignes régionales RE1, RE8 et RB17 du réseau Elbe-Spree

  • Option d'augmenter la capacité des rames RE1 suite à un prolongement des quais

  • Confort optimal des passagers et augmentation importante de la capacité

Ostdeutsche Eisenbahn GmbH (ODEG) a commandé 23 rames automotrices Desiro HC à Siemens en vue de leur exploitation régionale sur le réseau Elbe-Spree. La commande représente environ 300 millions d’euros. Les rames automotrices doivent être exploitées sur les lignes régionales RE1, RE8 et RB17 du nouveau réseau Elbe-Spree. En janvier 2019, le contrat d'exploitation de ces lignes a été attribué à ODEG suite à un appel d'offres lancé à l'échelle européenne par la Verkehrsverbund Berlin-Brandenburg (VBB). Le contrat inclut l'option d'étendre la capacité des rames circulant sur la ligne RE1 après le prolongement des quais. La livraison des 21 rames à six voitures et des deux rames à quatre voitures est prévue pour débuter à l'été 2022. Le début de l'exploitation est planifié pour le changement d'horaires de décembre 2022. Les rames seront construites à l'usine Siemens de Krefeld, en Allemagne.

« Nous avons déjà commencé à mettre en œuvre notre concept opérationnel pour le réseau Elbe-Spree. Outre l'extension de nos ateliers et de nos installations de formation, les rames représentent une part très importante du concept. Elles doivent satisfaire à toutes les spécifications définies dans le contrat de transport et faire leurs preuves en service. Nous faisons ici confiance à Siemens en tant que solide partenaire, et comptons sur une production professionnelle et dans les délais des rames dès que les opérations auront été lancées, ainsi qu'e sur une coopération très étroite et fructueuse », explique Arnulf Schuchmann, CEO et porte-parole d’ODEG.

« Siemens a été fondée à Berlin et la ville abrite toujours l'un de nos deux sièges sociaux. Dans ce contexte, nous entretenons des liens très étroits et ancrés dans la tradition avec la région Berlin-Brandebourg. Notre division Mobility emploie près de 1 100 personnes dans la capitale. Un grand nombre de ces collaborateurs font quotidiennement la navette entre la région environnante et leur lieu de travail, et ils pourront utiliser des trains Siemens dès 2022 », indique Sabrina Soussan, CEO de Siemens Mobility.

En novembre 2017, la VBB a lancé un appel d'offre paneuropéen pour le « réseau Elbe-Spree » (NES) pour le compte des Länder de Brandebourg, Berlin, Mecklembourg-Poméranie-Occidentale et Saxe-Anhalt. Avec un trafic d'environ 27 millions de train-kilomètres par an, le réseau NES est le plus important réseau ferroviaire d'Allemagne à avoir été émis, à ce jour, une demande de proposition. L'appel d'offres portait sur 17 lignes ferroviaires, expresses régionales et régionales, et sur la ligne Airport Express (FEX). L'appel d'offre était divisé en quatre lots. Les lots 1 et 4 ont été attribués à ODEG.

Les rames Desiro à six voitures seront exploitées sur la ligne expresse régionale RE1 (lot 1) reliant Magdebourg à Cottbus via Berlin et Francfort-sur-l'Oder. Aux heures de pointe, les trains assureront trois liaisons à l'heure entre Brandebourg-sur-la-Havel et Francfort-sur-l'Oder. Les rames Desiro à quatre voitures sont prévues pour desservir la ligne RE8 reliant Wismar et Wittenberge à Baruth et Elsterwerda/Finsterwalde via Berlin ainsi que la ligne RB17 reliant Wismar à Ludwigslust. Lorsqu'ils assurent les liaisons à 20 minutes d'intervalle aux heures de pointe, les trains offriront 637 places assises. Une option du contrat pourrait permettre d'augmenter leur capacité à 800 places assises.

Les rames disposent d'un vaste espace pour ranger les vélos, les poussettes et les fauteuils roulants et d'une voiture à usage polyvalent, dotée de toilettes faciles d'accès. Des marchepieds coulissants assurent l'accès sans encombre aux gares dotées de quais de 550 mm et 760 mm de hauteur. Les portes, plus larges que dans les anciennes rames, accélèrent et facilitent la montée et la descente du train. Un réseau WLAN embarqué accessible gratuitement améliore le confort des voyageurs. La sécurité des passagers est assurée par un système de couverture vidéo en direct des activités à bord des voitures. En cas de conflit ou de problème, les surveillants du poste de commande centralisé peuvent communiquer directement avec la voiture via des haut-parleurs. Les voitures sont équipées à l'intérieur et à l'extérieur d'écrans indiquant la capacité en temps réel – des informations qui sont également accessibles via l'application VBB.


 

Ce communiqué de presse et une photo de presse sont disponibles sur : www.siemens.com/press/PR2019010138MOEN

 

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/SiemensMobility

Pour plus informations sur Siemens Mobility, rendez-vous sur : www.siemens.com/mobility

 

Siemens Mobility est une entreprise de Siemens AG dotée d'une gestion autonome. Leader des solutions de transport depuis plus de 160 ans, Siemens Mobility innove en permanence dans ses activités de base que sont le matériel roulant, l'automatisation ferroviaire et l’électrification des réseaux, les systèmes clés en main, les systèmes intelligents de gestion du trafic et les services associés. Grâce à la digitalisation, Siemens Mobility permet aux opérateurs de mobilité dans le monde de rendre les infrastructures intelligentes, d'augmenter la durabilité tout au long du cycle de vie, d’améliorer l’expérience voyageur et de garantir la disponibilité. Au cours de l’exercice fiscal 2018 (clos le 30 septembre 2018), l’ancienne division Siemens Mobility a généré un chiffre d'affaires de 8,8 milliards d’euros avec près de 28 400 employés dans le monde. Pour en savoir plus : www.siemens.com/mobility.

02/04/2019