Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Révolution digitale sur le réseau ferroviaire allemand : le premier enclenchement digital en Europe

  • Les enclenchements digitaux : décentralisés, en réseau, intelligents

  • La toute dernière génération d'enclenchements fait ses débuts à la Erzgebirgsbahn

  • Cette technologie innovante renforce l'efficacité de l'exploitation ferroviaire

A partir d’aujourd’hui, la Deutsche Bahn AG dirigera des trains de façon digitale. Le premier enclenchement digital d'Europe est entré en service à Annaberg-Buchholz, sur les lignes de la Erzgebirgsbahn, dans le sud-est de l'Allemagne, annonçant une révolution dans les systèmes de commande et de sécurité ferroviaires. L'une des caractéristiques de la nouvelle architecture d'enclenchement est que les commandes de commutation sont transmises aux aiguilles, aux signaux et aux contacts de voie au moyen d'une technologie réseau. Cela a permis de supprimer les liaisons individuelles précédemment requises avec chacun des éléments de l'enclenchement, en partie via des faisceaux de câbles de plusieurs kilomètres de long. Les signaux et les aiguilles peuvent désormais être commandés à bien plus grande distance grâce aux contacts réseau par le biais d'une ligne de données.

« Annaberg-Buchholz représente l'un des plus gros projets technologiques de l'histoire de la Deutsche Bahn », souligne Klaus Müller, directeur de la technologie chez DB Netz AG. « Les réseaux de communication intelligents et la technologie standardisée et modulaire qui leur est associée sont en train de définir la tendance pour les années à venir. Ils nous permettent d'assurer le transport ferroviaire de manière plus économique, tout en préservant les ressources et en renforçant l'efficacité pour nos clients. Cette nouvelle technologie d'enclenchement marque donc un tournant dans la digitalisation des infrastructures ferroviaires et servira de base à l'amélioration de la capacité et de la ponctualité des transports par chemin de fer. »

« La solution employée à Annaberg-Buchholz constitue une étape importante vers les enclenchements dans le cloud », confie Michael Peter, CEO de la division Mobility de Siemens. « Pour la toute première fois, un enclenchement transmet ses commandes IP aux éléments de terrain du système, tels que les aiguilles et les signaux. Cela autorise une flexibilité entièrement nouvelle en termes de planification, rend possible l'utilisation d'éléments de terrain intelligents, et aura à long terme des répercussions positives sur les coûts. Et tout cela, bien entendu, en respectant les normes de sécurité les plus rigoureuses en matière d'exploitation. »

Le système d'Annaberg-Buchholz signe le début de la mise en œuvre de cette nouvelle génération innovante d'enclenchements à l'échelle nationale. Cette technologie peut être employée pour l'exploitation sur les grandes lignes très fréquentées et dans les gares des principaux carrefours ferroviaires, ainsi que pour des applications plus simples en zones rurales.

 

Ce communiqué de presse est disponible à l’adresse suivante : www.siemens.com/press/PR2018030199MOEN

Pour en savoir plus sur la division Mobility, rendez-vous sur : www.siemens.com/mobility

 

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/SiemensMobility

 

Siemens AG (Berlin et Munich) est un leader technologique mondial. Symbole d’excellence, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence internationale depuis 170 ans, l’entreprise est active dans toutes les régions du globe et opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Géant mondial des technologies à haute efficacité énergétique qui contribuent à préserver les ressources naturelles, Siemens est l’un des principaux fournisseurs de solutions dédiées à la production et au transport efficaces de l’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructure, des équipements d’automatisme et des solutions logicielles destinées à l’industrie. Avec sa filiale cotée en Bourse Siemens Healthineers AG, le groupe est aussi un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire et de l’informatique médicale. Au cours de l’exercice fiscal 2017 (clôturé le 30 septembre), Siemens a enregistré un chiffre d’affaires de 83,0 milliards d’euros, pour un résultat net de 6,2 milliards d’euros. Fin septembre 2017, le groupe employait quelque 377 000 personnes dans le monde. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com.

 

19/03/2018