Tools

Siemens BelgiqueSiemens Belgique

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

Le projet pilote de Siemens Mobility montre comment réduire les zones particulièrement exposées à la pollution de l’air à Munich

  • Siemens Mobility, ryd et Hawa Dawa utilisent les données environnementales et les données des véhicules pour optimiser la circulation

  • Le projet pilote prouve qu’une gestion de la circulation à l’échelle individuelle peut réduire les zones particulièrement exposées à la pollution de l’air

  • 35 à 40 % des automobilistes ont emprunté des itinéraires alternatifs, plus écologiques

Siemens Mobility, ryd (une plateforme de ThinxNet) et Hawa Dawa ont réalisé un projet pilote concret : celui-ci montre que les conducteurs de véhicules individuels peuvent être encouragés à emprunter des itinéraires alternatifs, ce qui pourrait réduire les zones particulièrement exposées à la pollution de l’air. Le projet pilote présente une approche alternative au système de péage général, pouvant également être associée aux transports en commun afin d’encourager la mobilité intermodale.

Le projet pilote utilise des capteurs en temps réel pour mesurer la pollution de l’air et analyse les données afin de répartir de façon optimale le trafic dans la ville. Ce projet pilote, réalisé sur une période de quatre semaines, a été lancé en novembre 2018 et les résultats se sont avérés prometteurs. Il démontre que 35 à 40 % des automobilistes sont prêts à contribuer à la réduction de la pollution de l’air en changeant d’itinéraires, lorsque la plateforme ryd leur indique des trajets alternatifs. En outre, l’optimisation de la circulation à l’échelle individuelle peut aider à réduire la pollution générale de l’air dans la ville. Les premiers résultats du projet mené sur plus de 1 600 automobilistes montrent une réduction des émissions de CO2 de 83 kg, mais également une diminution des émissions de NOx de 114 g. De plus, ce projet n’a pas uniquement contribué à la réduction de la pollution de l’air dans les zones concernées, il a également permis de réduire le nombre de kilomètres parcourus de 633 km. Si le programme avait été réalisé sur 20 000 automobilistes dans une ville, la réduction en émissions polluantes équivaudrait à planter plus d’un demi-hectare de terres forestières.

L’objectif de ce projet était de prouver qu’un contrôle intelligent de la circulation peut aider les grandes villes comme Munich à mieux remplir leurs objectifs écologiques. Selon le ministère fédéral allemand de l’Environnement, Munich est la deuxième ville allemande présentant les émissions de NOx les plus élevées. La fiche de suivi du trafic Inrix constate régulièrement que le trafic à Munich est l’un des plus saturés du pays : les automobilistes passent en moyenne 51 heures par an dans les embouteillages. Dans l’ensemble de l’Union européenne, la Commission européenne estime que les dépenses de santé liées à la pollution de l’air sont comprises entre 330 et 940 milliards d’euros par an. Le trafic en est le principal facteur.

Siemens Mobility, Hawa Dawa et ryd se sont associés dans l’objectif de prouver que la technologie et les données peuvent être utilisées pour réduire à la fois le trafic et la pollution de l’air qui en résulte.

 « En définissant une mobilité connectée, nous n’améliorons pas uniquement l’efficacité de l’infrastructure routière, mais également son impact sur l’environnement. Nos laboratoires numériques ITS (Intelligent Traffic Systems : systèmes intelligents de gestion du trafic) sont à l’avant-garde en matière d’analyses des données et d’intelligence artificielle dans le domaine du transport routier. Nous sommes fiers d’avoir pu prouver que ces moyens peuvent être utilisés pour améliorer la qualité de l’air de Munich », affirme Michael Peter, CEO de Siemens Mobility.

Les partenaires ont travaillé de concert pour prouver la validité du concept. Hawa Dawa a fourni les prévisions en matière de pollution aux laboratoires numériques ITS de Siemens Mobility, à Munich. Les scientifiques traitant les données et les experts en gestion du trafic y ont analysé ensemble les données de voyage de manière anonyme depuis la plateforme intelligente ryd afin de prévoir des trajets individuels et suggérer des alternatives écologiques. Les trajets suggérés en « vert » ont ensuite été transmis aux utilisateurs de la plateforme ryd par l’intermédiaire d’une application, avant que ceux-ci n’entament leur voyage. Les utilisateurs étaient encouragés à emprunter les trajets alternatifs en participant à une compétition réalisée pendant le projet pilote. Les conducteurs obtenant les résultats les plus écologiques ont reçu des points ryd, qu’ils ont pu échanger par la suite contre des avantages commerciaux, comme des bons Amazon.

« Nous sommes très satisfaits des résultats de ce projet pilote. Ils prouvent que la communauté ryd peut faire changer les choses et que nos données peuvent faciliter l’utilisation de Smart City. En tant que plateforme ouverte, nous nous réjouissons de la mettre en application dans un produit commun avec Siemens Mobility et Hawa Dawa, en nous associant avec des villes européennes et en développant ce mouvement, qui vise à assainir l’air dans nos villes », déclare Johannes Martens, CEO de ThinxNet GmbH ; l’entreprise IoT est à l’origine du développement de la plateforme ryd.

« Nous pensons que l’écotrajet à l’échelle d’un véhicule individuel possède un grand potentiel constituant une option stratégique pour lutter contre les taux inacceptables de la pollution de l’air liée au trafic dans les villes. Ce projet pilote a pu mettre en évidence l’impact d’une telle mesure sur les comportements individuels, sur une courte période. Ceci laisse imaginer un grand potentiel inexploité dans l’essai et l’adaptation des trajets écosensibles parmi les autres options de mobilité intelligente dans d’autres grandes agglomérations. La contribution de l’entreprise Hawa Dawa dans le contrôle, la prévision et la modélisation de la qualité de l’air représente une première étape cruciale dans la conception des mesures permettant de lutter contre la pollution de l’air », affirme Karim Tarraf, CEO de l’entreprise Hawa Dawa.

Les partenaires prévoient, sur le long terme, de saisir les opportunités avec les autres villes européennes pour les aider à remplir leurs objectifs écologiques et à promouvoir les approches de mobilité intermodale.

 

Ce communiqué de presse et l’illustration sont disponibles sur www.siemens.com/press/PR2019020170MOEN.

Pour de plus amples informations concernant le laboratoire numérique ITS, consultez la page
https://new.siemens.com/global/en/products/mobility/road-solutions/digital-lab.html.

 

Suivez-nous sur Twitter : www.twitter.com/SiemensMobility

Pour de plus amples informations concernant Siemens Mobility GmbH, consultez la page : www.siemens.com/mobility

 

Siemens Mobility est une entreprise de Siemens AG dotée d'une gestion autonome. Leader des solutions de transport depuis plus de 160 ans, Siemens Mobility innove en permanence dans ses activités de base que sont le matériel roulant, l'automatisation ferroviaire et l’électrification des réseaux, les systèmes clés en main, les systèmes intelligents de gestion du trafic et les services associés. Grâce à la digitalisation, Siemens Mobility permet aux opérateurs de mobilité dans le monde de rendre les infrastructures intelligentes, d'augmenter la durabilité tout au long du cycle de vie, d’améliorer l’expérience voyageur et de garantir la disponibilité. Au cours de l’exercice fiscal 2018 (clos le 30 septembre 2018), l’ancienne division Siemens Mobility a généré un chiffre d'affaires de 8,8 milliards d’euros avec près de 28 400 employés dans le monde. Pour en savoir plus : www.siemens.com/mobility.

28/02/2019