Tools

Site ExplorerSite Explorer
Close site explorer

La Deutsche Bahn et Siemens mettent au point l'exploitation digitalisée du S-Bahn de Hambourg

Hambourg, ville partenaire, fera figure de pionnière en matière de digitalisation des opérations ferroviaires en Allemagne • D'ici l'ouverture du Congrès mondial ITS en octobre 2021, quatre rames circuleront de manière entièrement automatique sur une ligne pilote

Pour la première fois en Allemagne, un S-Bahn (RER) hautement automatisé commencera à circuler à Hambourg en 2021. Un accord de coopération pour le « S-Bahn digital de Hambourg » a été signé aujourd'hui par le Dr Peter Tschentscher, maire de la Ville libre et hanséatique de Hambourg, le Dr Roland Busch, directeur de la technologie et membre du directoire de Siemens AG, et Ronald Pofalla, membre du conseil d'administration chargé des infrastructures de la Deutsche Bahn. Hambourg devient donc une ville pionnière en matière de digitalisation des opérations sur un réseau ferroviaire allemand.

L'accord prévoit qu'un tronçon de 23 kilomètres sur la ligne 21 du S-Bahn, entre les gares de Berliner Tor et de Bergedorf/Aumühle, sera équipé en vue d'une exploitation entièrement automatisée, et que quatre rames seront parallèlement dotées de la technologie requise. Les trois partenaires ont décidé de partager les coûts du projet, qui avoisinent les 60 millions d'euros. En octobre 2021, lorsque Hambourg accueillera le Congrès mondial des systèmes de transports intelligents (Intelligent Transport Systems - ITS), ces rames seront commandées de manière entièrement digitale.

Ronald Pofalla, membre du conseil d'administration chargé des infrastructures de la Deutsche Bahn, explique : « À Hambourg, nous commençons à digitaliser les opérations sur l'un de nos réseaux S-Bahn les plus importants d'Allemagne. Il s'agit là d'une étape majeure dans notre programme « Des voies digitales pour l'Allemagne » axé sur l'avenir, car elle marque le début de la plus formidable évolution technologique de ces dernières années. Ce projet sera une référence-clé pour la conception et le développement des réseaux ferroviaires intelligents et respectueux du climat dont nous avons besoin, en particulier dans les grandes villes. C'est un jour faste pour les chemins de fer allemands. »

Le Dr Peter Tschentscher, maire de la Ville libre et hanséatique de Hambourg, a pour sa part déclaré : « Hambourg est en passe de devenir une ville modèle en matière de mobilité moderne. Nous voulons rendre nos transports urbains, sur route et sur rail, plus fiables, plus respectueux de l'environnement et plus sûrs. Nous sommes donc un bon partenaire pour la Deutsche Bahn pour mettre au point la première voie ferrée pilote d'Allemagne destinée à l'exploitation hautement automatisée du S-Bahn. »

Le Dr Roland Busch, directeur de la technologie et membre du directoire de Siemens AG, souligne quant à lui : « Le S-Bahn de Hambourg est une parfaite illustration de l’incidence positive que peut avoir la transformation digitale sur plusieurs domaines de notre vie. Les transports intelligents vont nous permettre d'augmenter le nombre d'usagers des transports publics urbains. Les opérations ferroviaires automatisées présentent de multiples avantages : un nombre considérablement plus élevé de voyageurs peuvent être transportés avec des capacités supérieures sur la même ligne ; il est en outre possible de réduire la consommation d'énergie, ainsi que les coûts pour l'exploitant, par exemple grâce à des profils de trajets optimisés. »

Le « S-Bahn digital de Hambourg » sera mis au point et testé sur le tronçon de ligne qui relie les gares de Berliner Tor et d'Aumühle. La base technique de l'exploitation hautement automatisée de la ligne est la future norme européenne de commande automatique des trains (ATO) via le système européen de contrôle des trains (ETCS) niveau 2, qui s'appuie sur la communication radio. Les quatre rames seront commandées par des signaux radio. Les données seront transmises entre les trains et le poste de commande. Un conducteur demeurera à bord de chaque rame sur le tronçon automatisé. Il interviendra dans les opérations uniquement en cas de perturbations du système ou d'irrégularités.

Toutefois, à partir de 2021, quatre rames spécialement équipées circuleront de manière entièrement automatique sur et en dehors de la voie d'évitement de la gare de Bergedorf, située approximativement entre les gares de Berliner Tor et d'Aumühle. Entre la voie d'évitement et le quai de Bergedorf et inversement, la rame fonctionnera seule sur plus de 1 000 mètres, sans personnel à son bord.

Suite au bon déroulement de la phase pilote, il est prévu de digitaliser l'ensemble du réseau S-Bahn de Hambourg. À terme, les retombées des nouvelles technologies seront particulièrement perceptibles au travers de l'augmentation de la cadence des rames sur les différents tronçons. Pour les voyageurs, cela se traduira par une amélioration substantielle de l'offre de mobilité.

Cet accord de coopération est le fruit du protocole d'accord signé l'an dernier en faveur du partenariat Smart City entre la DB et la ville hanséatique. Une étude de faisabilité conjointe acceptée d'un commun accord à l'époque sert de fondement au projet pilote du « S-Bahn digital de Hambourg ».

 

Notes de l'éditeur :
Vous trouverez de plus amples informations sur le S-Bahn digital de Hambourg, y compris des graphiques et des explications techniques, à l'adresse : www.deutschebahn.com.

 

Siemens AG (Berlin et Munich) est un leader technologique mondial. Symbole d’excellence, d’innovation, de qualité, de fiabilité et de présence internationale depuis 170 ans, l’entreprise est active dans toutes les régions du globe et opère principalement dans les domaines de l’électrification, de l’automatisation et de la digitalisation. Géant mondial des technologies à haute efficacité énergétique qui contribuent à préserver les ressources naturelles, Siemens est l’un des principaux fournisseurs de solutions dédiées à la production et au transport efficaces de l’énergie, mais aussi un pionnier des solutions d’infrastructure, des équipements d’automatisme et des solutions logicielles destinées à l’industrie. Avec sa filiale cotée en Bourse Siemens Healthineers AG, le groupe est aussi un acteur de premier plan de l’imagerie médicale, qu’il s’agisse de scanographie ou d’imagerie par résonance magnétique, ainsi que du diagnostic de laboratoire et de l’informatique médicale. Au cours de l’exercice fiscal 2017 (clôturé le 30 septembre), Siemens a enregistré un chiffre d’affaires de 83,0 milliards d’euros, pour un résultat net de 6,2 milliards d’euros. Fin septembre 2017, le groupe employait quelque 377 000 personnes dans le monde. Pour de plus amples informations, consultez le site www.siemens.com.

30/07/2018