Publication des états financiers du 4e trimestre de l’exercice 2018

Période du 1er juillet au 30 septembre 2018

Résultats conformes aux prévisions annuelles – une nouvelle année solide

« Cette année encore, nous avons tenu nos promesses. En effet, nos performances sont parfaitement conformes aux prévisions que nous avions revues à la hausse au terme du premier semestre. Ce succès témoigne de la force de l’entreprise à l’échelle mondiale. Ainsi, notre travail d’équipe nous a permis de nous imposer efficacement tant sur les marchés de croissance que dans les environnements concurrentiels difficiles, et d’enregistrer à nouveau un solide résultat sur l’ensemble de l’année. Pour l’exercice 2019, nous donnerons à nos segments d’activité davantage de liberté entrepreneuriale et tâcherons de créer les conditions requises pour mettre en œuvre notre stratégie Vision 2020+ », a déclaré Joe Kaeser, Président du Directoire de Siemens AG.

Exercice 2018

  • Les entrées de commandes progressent de 8 %, et le chiffre d’affaires de 2 % (sur une base comparable, à taux de change et périmètre d’activité constants), la plupart des activités industrielles contribuent à la croissance.

  • En valeur nominale, la hausse des entrées de commandes est de 6 %, à 91,3 milliards d’euros, tandis que le chiffre d’affaires augmente légèrement à 83,0 milliards d’euros ; le ratio book-to-bill (rapport entre les entrées de commandes et le chiffre d’affaires) est de 1,10.

  • Le résultat de l’activité industrielle régresse à 8,8 milliards d’euros, la hausse du bénéfice dégagé dans la plupart des activités industrielles n’a pas permis de compenser entièrement le fort recul enregistré par Power and Gas.

  • La marge opérationnelle de l’activité industrielle (hors charges de personnel liées aux mesures de restructuration) est de 11,3 % ; ce chiffre s’inscrit donc dans la fourchette fixée (11 % à 12 %) ; en incluant les charges d’ajustement des effectifs mentionnées ci-dessus, qui s’élèvent à 0,8 milliard d’euros, la marge opérationnelle s’établit à 10,4 % ; la plupart des activités industrielles affichent une marge opérationnelle qui se situe dans, voire au-delà de la fourchette fixée.

  • Le bénéfice après impôts enregistre une légère hausse à 6,1 milliards d’euros ; le bénéfice par action avant dilution (BPA) est de 7,12 euros ; hors charges de personnel liées aux mesures de restructuration, le bénéfice par action avant dilution s’élève à 7,88 euros, atteignant ainsi l’objectif fixé (fourchette de 7,70 euros à 8,00 euros).

  • En glissement annuel, le flux de trésorerie disponible enregistre une hausse de 22 %, à 5,8 milliards d’euros.

  • Siemens propose de verser un dividende de 3,80 euros par action, soit une augmentation de 0,10 euro par action par rapport à l’an dernier.

  • Le programme de rachat d’actions propres initié en novembre 2015, portant sur un volume de 3,0 milliards d’euros, s’est conclu avec succès ; un nouveau programme de rachat d’actions propres est annoncé. Il porte sur un volume pouvant atteindre 3,0 milliards d’euros jusqu’à novembre 2021.


Résultats du 4e trimestre de l’exercice 2018

  • En volume d’affaires, le 4e trimestre de l’exercice 2018 compte parmi les meilleurs trimestres de l’histoire de Siemens. Ainsi, le chiffre d’affaires atteint 22,6 milliards d’euros (hausse de 2 %), et les entrées de commande, à 23,7 milliards d’euros, dépassent légèrement le niveau élevé atteint au 4e trimestre de l’exercice 2017 ; le ratio book-to-bill est de 1,05.

  • À périmètre d’activité et taux de change constants, le chiffre d’affaires et les entrées de commandes progressent de 5%.

  •  Le résultat de l’activité industrielle augmente légèrement à 2,1 milliards d’euros, en dépit du net recul enregistré par Power and Gas (en incluant 0,3 milliard d’euros de charges de personnel liées aux mesures de restructuration).

  • Bénéfice après impôts de 0,7 milliard d’euros et bénéfice par action avant dilution de 0,69 euro, grevé à hauteur de 0,5 milliard d’euros par les charges de personnel liées aux mesures de restructuration (avant impôts) et par les charges fiscales au titre des impôts sur les bénéfices dans le cadre des opérations de scission chez Mobility.


08/11/2018