Siemens remporte le contrat pour la navette automatique de l'aéroport de Francfort

  • Fraport AG choisit l’Airval pour équiper l’aéroport de Francfort

  • La navette entièrement automatique Airval reliera le nouveau Terminal 3

  • Contrat d’exploitation et de maintenance pour 5 ans, avec une option de prolongation de 5 années supplémentaires


Fraport AG, opérateur de l’aéroport de Francfort en Allemagne, a commandé une navette entièrement automatique Airval auprès de Siemens, en qualité de chef de file d’un consortium comprenant également les sociétés Max Bögl Stiftung & Co. KG et Keolis Deutschland GmbH & Co. KG. L’Airval reliera le Terminal 2 au nouveau Terminal 3 et au Terminal 1.

La ligne de 5,6 km de long comprendra 2 voies et 3 stations. Siemens fournira 12 rames entièrement automatiques de deux voitures, équipées du système de gestion et de contrôle des trains GoA4 CBTC (Communication Based Train Control), les équipements de voie, les façades de quai avec les portes palières automatiques, le système de communication, les équipements de dépôt, et le système d’alimentation électrique. Siemens assurera également l’exploitation et la maintenance du système pour une durée de cinq ans, avec une option de prolongation du contrat de service de cinq années supplémentaires.

« Avec le consortium Siemens, Max Bögl et Keolis, nous avons choisi un fournisseur de systèmes de transport fiable. Ce nouveau système améliorera le confort de nos passagers et renforcera de manière durable la fonction de ‘hub’ de l’aéroport de Francfort », a déclaré Dr. Stefan Schulte, Président du Conseil d’administration de Fraport AG.

« Je suis très heureux que Fraport, opérateur de l’aéroport de Francfort, ait choisi l’Airval, notre système de navette aéroportuaire entièrement automatique, pour relier le Terminal 2 au nouveau Terminal 3 et au Terminal 1. Après le gain du contrat de l’aéroport de Bangkok en Thaïlande, c’est le deuxième contrat Airval à l’export que nous remportons cette année. Cette nouvelle commande reflète la performance et la fiabilité de nos systèmes de transport automatiques », a déclaré Eric Cazeaux, CEO de Siemens Mobility France.

Le système Airval sera conçu et développé en France, à Toulouse, au centre de compétence mondial de Siemens pour les métros automatiques. La mise en service est prévue en 2023.

L’Airval fonctionnera 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Aux heures de pointe, les rames peuvent transporter plus de 4 000 passagers par heure et par direction, avec une vitesse de pointe de 80 km/h. De larges portes d’accès et un vaste espace de circulation facilitent l’échange de voyageurs aux stations et le transport des bagages. L’accès à Internet et l’affichage d’informations à bord améliorent le confort des passagers.

Les systèmes Val de Siemens équipent déjà les aéroports Roissy Charles-de-Gaulle et Orly à Paris, ainsi que l’aéroport O’Hare de Chicago. Les systèmes Val de métro automatique équipent également les lignes de métro de Lille, Rennes et Toulouse, la ligne d’Uijeongbu en Corée du Sud, et celle de Turin, en Italie.

Mobility Frankfort

20/03/2018